Cyberwar T2, panique totale

Un sujet brûlant, celui d’une cyber attaque contre un ou plusieurs pays, imparable, destructrice, qui détruit les réseaux et l’infrastructure informatique. Dans ce tome 2 de Cyberwar, Daniel Pecqueur au scénario (XIII Mystery tome 12) et Denys au dessin (Jour J) mènent une danse effrénée pour un thriller aux tensions très cinématographiques. Les USA sont la cible d’une machination terrifiante dont tous les détails semblent avoir été prévus. Mais il faut bien qu’il y ait le grain de sable nécessaire à un rebondissement sans pour autant que tout soit joué, dans un sens ou dans l’autre. Du carré bien mis en scène et on aime le dessin de Denys parfait pour le sujet.

Il faut ex-filtrer le Président des USA Anderson et sa famille vers le Canada. Tout dérape sur le territoire américain où une cyberattaque a semé le chaos, livrant le pays à l’exode et aux pillards. Il faut contrer l’offensive avec d’autres hackers. Jack, le biker dont la petite amie a été tuée est embarqué par les flics. Sur leur route, un avion privé se crashe avec aux commandes une cosmonaute célèbre, Nora Parks. Elle doit à tout prix tenter malgré la pagaille de retrouver ses enfants. Elle vole la voiture des flics avec en prime Jack attaché à une portière. Jack retrouve sa moto mais il est pris en chasse avec Nora par des gens du coin. Ils s’en débarrassent mais Jack découvre dans leur camion un troublant objet.

Une descente aux enfers pour un pays, ses dirigeants et des personnages embarqués dans une affaire qui les dépasse. Pecqueur fait monter la pression, ajoute des détails qui permettent de rebattre les cartes, abat celle du chantage aux autres pays si ils ne collaborent pas contre les USA. Le pire c’est que tout est crédible dans ce scénario catastrophe qui prend place dans plusieurs pays. On en sait plus mais l’action est bien relancée. Tension maximum.

Cyberwar, Tome 2, Chaos, Delcourt, 14,50 €

Chaos