Reprise en force de la BD pour un déconfinement en forme de retour chez les libraires

Le confinement a porté un rude coup à l’édition et aux librairies. Sorties reportées, quelques embouteillages à prévoir en ce mois de juin puis juillet sur les rayonnages bien que les éditeurs aient retravaillé leurs plannings remis à jour, mais une évidence, la BD, l’album, le papier a vraiment manqué aux lecteurs. Preuve en est la reprise immédiate dès la réouverture des libraires spécialisées, comme Azimuts à Montpellier, qui ont retrouvé leurs clients et amis en nombre.

Librairie Azimuts

« Il y avait un vrai manque » constate Christophe dans sa librairie rue Saint-Guilhem. « Dès le premier jour quand on a ouvert, on a eu une affluence digne d’une fin de semaine et le rythme se maintient aujourd’hui tout en nous faisant appliquer des règles sanitaires strictes, port du masque, lavage des mains et nombre limité d’accès. Il y a des albums qui venaient tout juste de paraître comme La Jeunesse de Thorgal T8, 48h avant le confinement. On redécouvre ce titre désormais et cela lui offre une nouvelle vie » ajoute Christophe. On citera aussi, parmi les nouveautés indispensables, le remarquable récit Les Naufragés de la Méduse ou L’Homme qui tua Chris Kyle de Nury et Brüno, Raven, le chouchou de ligneclaire.info sous la plume et le crayon de Mathieu Lauffray qui a paru le 29 mai, mais également Le Col de Py et Nous étions les ennemis.

Librairie Azimuts

Sorti aussi le tome 2 d’Extinctions par Matz et Rochette. L’été sera chaud avec son plein de titres qui valent largement le détour pour Un Travail comme les autres. On n’oublie par non plus Fabrice Erre avec Fabcaro pour Walter Appelduck tome 2 et Coluche Président ! avec son frère au scénario. On va avoir aussi comment les séances de dédicaces pourront reprendre et quand. Il faudra, si il y en a, définir des règles ou peut-être attendre la rentrée selon les souhaits ou envies des auteurs, des organisateurs. A suivre et on vous tiendra au courant.