Coluche président ! En avant les Erre Brothers

Et voilà une bonne nouvelle, il en faut de nos jours. Après le tome 2 de Walter Appleduck avec Fabcaro, Fabrice Erre est encore une fois en première ligne avec un album qui revisite la grande, petite histoire. Ce qui dans son cas, lui l’agrégé et docteur en cette noble matière, est bien la moindre des choses. Vous ne la saviez pas mais Coluche, président, ce n’est pas un gag, enfin presque pas. D’ailleurs Fluide Glacial s’est éreinté à vous le dire dans ses pages qui font aujourd’hui un bel album croustillant à souhait en ce déconfinement ensoleillé. De quoi se réjouir, et pour une génération, se rappeler quelques souvenirs de 1981, année où l’on a eu la preuve que les Français n’étaient pas opposés à voter pour les perdants obstinés, ce que tout homme politique est, et auxquels ils pouvaient offrir un destin. Sacré François. Avec Fabrice Erre au dessin, c’est son grand-frère de deux ans, Jean Marcel Erre, qui est au scénario. Ça claque sec et il y a du vent dans les branches. Décalé, iconoclaste, réjouissant mais pas méchant, intelligent, souriant, la marque des Erre sous bannière Coluche. Parution le 3 juin.

Coluche président ! Élu Coluche, président de la République en ce beau mois de mai 1981. On les avaient prévenus les vieux de la veille, ou de la vieille, c’est selon. Giscard, Tonton, du balais. Apéro général et obligatoire, Gicquel a les jetons à la télé et le reste du monde des ratés. Imprévisible, Colucci y va gaiement. Même Choron et Cavanna sont dépassés. Hara Kiri fait de la résistance. On s’unit en cœur et à corps à l’Élysée, le gouvernement s’explose et l’économie est en berne. L’armée va porter la salopette, les giscardiens voient des renards. La France du non est toujours là, grande gueule mais qui prend acte des gestes sociaux du président bien que jamais contente la foule. Déception piège à c… Seule solution, après l’euphorie, ne rien faire, c’est ce qui marche. Vive Gébé et l’An 01 comme petit guide gros rouge, vert absinthe, jaune pastis.

Coluche président !

Un bon gros délire en particulier pour ceux qui ont vécu l’aventure Coluche candidat en 81. Il leur a flanqué la trouille aux ténors politiques dont on voit encore plus aujourd’hui limites et ambitions démesurées rarement en phase avec la réalité. On a fait comprendre à Coluche qu’un pitre ne pouvait pas jouer dans la cour des grands c. L’imagination au pouvoir, c’est 68 revisité. Avec petit Sarko et le gamin Emmanuel. Toutes les histoires courtes qui composent l’album sont dans le ton, hein Delfeil. L’union fait la force, Krasucki, Marchais, Chirac, Le Pen, ils sont tous de la revue. On y ajoute une bonne dose multi-religions et ras le culte. C’est cocasse, déluré. Les Erre Brothers ne sont pas loin des frères Marx. Une soupe aux canards qui fait du bien, iconoclaste et pimentée.

Coluche président !, Fluide Glacial, 12,90 €

Coluche président !