Archives : Quand Fabrice Erre et Fabcaro inventaient Z comme Don Diego

Et alors ? Zorro est arrivé sans se presser. On était début 2012. Fabrice Erre et Fabcaro lançaient au galop un héros qui sortait de la nuit dans les aventures de Z comme Don Diego. Un premier album complètement déjanté, bourré de trouvailles et abominablement drôle. Bon, d’accord, l’aventure depuis s’est arrêtée. Comme quoi le public, c’est souvent du classique qu’il veut ou des trolls, des dragons et des ninjas. L’humour, surtout quand il est de cette qualité, il décroche le public et les neurones déconnectent ou grillent. Depuis Fabcaro a fait son génial Zaï Zaï Zaï Zaï, scénarise Talon, et Fabrice Erre raconte la vie de son prof au lycée. Tout va bien pour eux. Ils ont un cow-boy stagiaire sur le grill. L’exposition de la Comédie du Livre 2017 était un bijou. Mais on avait vraiment aimé Don Diego. La preuve. J-L. TRUC

Fabrice Erre et Fabcaro
Fabrice Erre et Fabcaro à la sortie de Z comme Don Diego. JLT ®

Il est de retour, avec son cheval et son grand chapeau, sans se presser. Zorro, le vengeur masqué, a repris du service dans une version décalée et drôle à souhait. Aux commandes du scénario, un Héraultais, Fabcaro, et au dessin un Catalan de souche désormais gardois, et oui, Fabrice Erre.
Le duo sous forme de gags en deux strips s’est offert une réécriture du mythe. « En regardant la série le dimanche soir je me suis aperçu de son potentiel pour une lecture au second degré assez marrante. » Ensuite il ne restait plus à Fabcaro qu’à délirer un brin.

Z comme Don DiegoOn découvre donc que Zorro est un peu niais, a un cœur d’artichaut et un père insupportable. « Le format en strip offrait plus de facilité. Une page entière, c’est long pour un gag. Il faut être efficace à chaque fois. Si un gag ne faisait pas rire Fabrice, il ne le dessinait pas », confirme Fabcaro. Il a travaillé sur story-board crayonné livré ensuite à la sagacité de Fabrice Erre. « Je ne me suis pas dit que j’allais faire un album traditionnel. Comme on a commencé à être publié dans le journal Fluide Glacial il fallait travailler dans l’urgence, livrer du gag court et efficace », continue Fabcaro.

Mais plus que Zorro c’est Don Diego le vrai héros de cette série parodique et iconoclaste : « Il est attachant Don Diego, dépressif. Je l’aime bien », ajoute attendri Fabrice Erre. Ils se sont tout permis les deux complices à condition « que cela reste grand public avec en prime une bonne dose d’anachronismes rigolos et volontaires avec lesquels on a joué ». Et puis il y a les influences, Gotlib pour le scénariste et Jacovitti le père de Zorry Kid, autre héros décalé des années soixante pour Erre. Avec en prime pour le titre un petit clin d’œil à un certain album Z comme Zorglub d’un certain Franquin.

Z comme Don DiegoMine de rien c’est tout un monde que les deux auteurs ont en fait bâti autour de Don Diego et de Bernardo. Il y a la belle Sexoualidad, amoureuse du vengeur masqué mais insensible au charme de Don Diego. Son père c’est Don Elgentillo que hait le vilain Don Elméchanto, ennemi mortel du héros sorti de la nuit. Quant au sergent Garcia, c’est une vraie synthèse très proche de son modèle télévisé, bon enfant qui évite si possible les ennuis. Pour Fabcaro, « il y a toujours matière à dérision avec les super-héros mais dans Zorro les personnages secondaires sont géniaux et sont une mine incroyable pour un scénariste. Zorro est en plus une référence, une marque connue par tous quelque soit l’âge. » Alors Don Diego de La Vega se retrouve en héros que n’auraient pas renié les Monty Pythons. L’absurde superbement dosé, toujours compréhensible côtoie le réalisme le plus débridé. Un joli pari gagné pour ces deux régionaux qui ont déjà le second tome en préparation qu’ils signent évidemment d’un Z à la pointe de leurs crayons.

Z comme Don Diego, T1 Coup de foudre à l’hacienda, Dargaud, 10,60 €
Z comme Don Diego, T2 La loi du marché, Dargaud, 10,60 €

Z comme Don Diego
F. Erre ®