Les Schtroumpfs et le village des Filles T4, caverne mystère

Pour être franc, c’est un peu une découverte mais il fallait la faire, qui plus est en cette veille de Noël. Allons bon, voilà que les Schtroumpfs ne seraient plus seuls au monde et qu’en plus il y aurait tout un village de filles Schtroumpfs, une communauté inconnue et qui ne va pas s’en laisser compter, dirigée par Saule, égale au féminin du Grand Schtroumpf. On sait que la Schtroumpfette a mis les voiles, d’où sûrement cette relance qui applique la parité à une série phare qui va ainsi connaître une relance vers un autre public. On avait des réticences, on a attendu et on a lu ces Schtroumpfs et le village des Filles qui en est déjà au tome 4. Vivant, joyeux, toujours bon enfant mais plus musclé, voire même prenant le pas sur leurs homologues garçons, les filles savent bien mener leur barque et affronter les pires dangers. Destinés aux plus jeunes qui en ont adopté très vite l’univers très coloré, ce tome 4 est une vraie histoire longue dans laquelle les deux communautés font cause commune face à un danger redoutable.

Les Schtroumpfs et le village des filles

Les Schtroumpfs Filles n’ont plus de village. Il était bâti dans les arbres. Il faut qu’elle trouve un endroit accueillant pour s’installer. Garçons et filles partent à l’aventure guidés par Saule et le Grand Schtroumpf. Sable mouvant, attaque des Grondins, tempête de pluie, ils finissent quand même par trouver l’endroit idéal. Reste à bâtir le village grâce à la magie de Saule. Dans la forêt le Schtroumpf à lunettes et Bouton d’Or sont renversé par un Grondin qui abandonne deux grosses perles. Personne ne sait ce que c’est. Le matin, le Schtroumpf à lunettes et Bouton d’Or ont disparu. Tous se lancent à leur recherche. Ils arrivent devant une grotte dans laquelle entre Tempête armée de son arc et son alter ego, le Schtroumpf costaud.

Les Schtroumpfs et le village des filles

On garde le suspense de cette édifiante et fantastique aventure pleine de rebondissements. Thierry Culliford et Luc Parthoens sont au scénario. Laurent Cagniat est au dessin. C’est sympathique, sans prétention, plein de vie et dans l’esprit des Schtroumpfs, un univers qui s’enrichit dans la bonne humeur et la gentillesse que l’on a envie de raconter à un enfant. Ce qui n’est pas rien de nos jours. A suivre pour voir comment évoluera la série.

Les Schtroumpfs et le village des filles, Tome 4, Un nouveau départ, Le Lombard, 10,95 €