Macadam Byzance, copains et compagnie

Fantasia chez les ploucs, allez hop tout le monde à la campagnes, façon proche banlieue. On en frissonne de béatitude et de reconnaissance quand on se plonge dans l’édifiant récit signé par Pierre Place au dessin et Pierrick Starsky au scénario. Macadam Byzance fait les beaux jours de Fluide Glacial. Et a désormais un bel album tout neuf pour ses quatre cents coups à la petite semaine. La bande à Illitch, écrivain en herbe, raté, paumé, grand cœur, entouré d’improbables au demeurant sympathiques, surtout bourrés. Des sketchs en forme d’histoires courtes, c’est pas Byzance tous les jours chez les gentils ploucs.

Macadam ByzanceUn petit braquage à cagoule et en mob, pas génial ça madame ? Illitch, il est partant avec son copain acteur débutant, Hervé, qui tâte de la canette. On dérape bine sûr, surtout quand c’est une baraque à frites la cible du délit. Il va falloir passer à la caisse les guignols. Fait chaud, alors on va mater en bande les cours de gym des nanas, de yoga. Débarque une allumée de plus en déprime, Clotilde. Hervé part acheter des bières et loupe la descente des karatékas qui n’aiment pas qu’on les mate. Au retour, c’est lui qui prend un pain mais Clotilde lui fait la bise. Kamel, Madame Pinchon, Machado, Mado, c’est la bande à Illitch. Bernard, c’est son clebs tout autant lent à la détente. Une cabine téléphonique qui résiste ? Pas à eux, maîtres en humour. Et un blanc Michel. Non, un demi Jacques ou, mieux, deux longs Alain. Faut le lire pour le croire. Illitch, il a fini son roman. Il ne lui reste plus qu’à l’écrire. Madame Pinchon a des boules de pétanque dans son sac. Au cas où. Toute une époque.

Des cas à la limite du raisonnable dans ce Macadam Byzance, une rencontre d’Audiard, Prévert et Vian ou Coluche. On mélange bien et le résultat est saisissant, réjouissant. Des amis à la Brassens, de Montaigne à La Boétie, copains d’abord. Il y a Dindingre, des vaches dans le pré. Des formules qui marquent : J’ai rien contre les immigrés mais je préfère les touristes. Du condensé d’humour, le tout bien ficelé, nerveux et dans le ton. On aimerait bien les revoir les rebelles que Place a si bien saisi et fait vivre.

Macadam Byzance, Fluide Glacial, 12,90 €

Macadam Byzance

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*