Hip Hop Family Tree T3, les petits nouveaux débarquent

Un tome trois qui continue à raconter l’histoire en fait peu connue au moins du public européen d’un genre musical qui a fans indéfectibles et détracteurs acharnés. Reste que l’on ne peut le nier. Avec Hip Hop Family Tree, Ed Piskor poursuit sa quête de la vérité, des influences, des grands noms et dans ce tome 3, on se balade dans les années 1983 et 1984. Le succès est là sous la forme d’une BD qui éclaté littéralement sous les notes de musique. A noter que seules les éditions Papa Guédé distribuent la version en français de Hip Hop Family Tree.

Hip Hop Family TreeLe Rap commence à prendre ses marques. Les Beastie boys s’y mettent. Rick Rubin les drive. Les graffitis apparaissent sur les murs de Big Apple ou sur le métro. On les recherche. D’une certaine façon le street art est né. Une exposition se monte sur le thème DJ Jazzy Jase est contacté par DJ Run, on change un peu le nom et c’est le jack-pot. La presse s’intéresse de près au phénomène. Des films comme Breakin’ n’ Enterin’ ou Style Wars traitent le sujet. Mais les places sont chères. Les pères fondateurs ont du soucis à se faire. On est arrivé au milieu du guet. Soit ça passe, soit ça casse. Les petits nouveaux débarquent. Run-DMC, les Fat Boys, LL Cool J, Public Enemy, Slick Rick, Doug E. Fresh et ils vont faire le ménage.

Ed Piskor a signé la Bible du Hip-Hop non seulement par la qualité de ses sources, son travail de recherche mais en ayant aussi réussi à en faire une BD à part entière dont les héros sont certes de papier mais authentiques. Une BD historique très comics ce qui accentue son effet, traduite en neuf langues et couronnée d’un Eisner Award aux États-Unis, Hip Hop Family Tree passe au crible le mouvement, sa raison d’être et ses évolutions. Il le fallait car quel que soit l’attirance que l’on ait pour le phénomène il est indéniable et ancré désormais dans l’histoire de la musique.

Hip Hop Family Tree, Tome 3 1983-1984, Éditions Papa Guédé, 26 €

Hip Hop Family TreeCe coffret contient les volumes 1 et 2 de la saga culte Hip Hop Family Tree. Véritable best-seller aux États-Unis déjà traduit en neuf langues, couronné d’un Eisner Award et sélectionné au festival d’Angoulême, ce comic-book d’Ed Piskor (Wizzywig, X-Men : Grand Design) décrit la naissance et le développement de la culture hip-hop aux États-Unis. Irrésistiblement drôle et parfaitement documenté, Hip Hop Family Tree brosse les portraits de DJs, rappeurs ou graffeurs de légende comme Afrika Bambaataa, Grandmaster Flash, Kurtis Blow, Run-DMC, KRS-One, Public Enemy, Dr. Dre, Ice T ou encore les Beastie Boys.

Coffret Hip Hop Family Tree Tomes 1 et 2, 1975-1983, 112 pages (x2), Éditions Papa Guédé, 54 €

1983-1984

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 vote(s), moyenne: 2,71 étoile(s) sur 5)
Loading...