Break, aux sources du Hip-hop

L’histoire du Hip-Hop, ses origines dans Break, une version romancée de ce qui s’est passé dans les années soixante dans le Bronx. Un mélange d’Histoire et de fiction pour mieux faire comprendre, expliquer ce qui va devenir un mouvement mondial. Les années 70, le DJing, le rap, le breakdance, de quoi accrocher même ceux qui ne se sentent pas concernés par le phénomène. C’est d’ailleurs ce qui fait l’intérêt de cet album de vulgarisation intelligent qui joue la carte de héros témoins de leur temps. Cédric Liano et Florian Ledoux en sont les créateurs. Un one-shot qui mérite qu’on en parle.

Break Dans le sud du Bronx c’est loin d’être la joie tous les jours. Marcus est noir. Il grandit comme il peut. Violence, drogue, basket dans la rue. Il faut éviter les pièges, les gangs de Blancs racistes. Mais il y aussi ceux des Noirs qui veulent ressembler aux Hells Angels. On est en pleine période Black Power et la répression policière est rude. Marcus fait partie des Black Spades qui tente d’assurer la sécurité du quartier. Marcus protège son petit frère Aaron. On massacre les junkies. Marcus se met à la danse, fait des breaks à la James Brown. Il va dans une boite où un DJ jamaïcain fait des exploits. Il crée ce qui va devenir un classique sur les platines, le merry go round. Aaron a suivi son frère .

DJ Breakout, Grand-Master Flash, DJ Kool Herc, le Bronx va devenir le centre d’un nouveau mouvement, le Hip-hop. Avec en prime les tags. Des concours, des battles de plus en plus difficiles, Marcus est le fil rouge du récit qui montre et décrit la progression du mouvement. Il faut bien sûr une intensité dramatique pour enrichir la force de l’histoire. Être payé pour danser, c’est aussi l’un des miracles pour cette population défavorisée qui a inventé un nouveau style, un mode de vie, un fait social. On y ajoute la politique et le business qui va s’instaurer autour du Hip-hop. Une rétrospective prenante même si on est un brin ignare en la matière. On l’est beaucoup moins après la lecture de ce roman graphique bien cadré et dessiné.

Break, Une histoire du Hip-hop, Steinkis, 19 €

Une histoire du Hip-hop