bd BOUM 37, deux albums au programme

On sait que suite au second confinement, le festival de bande dessinée de Blois ne fêtera pas cette année sa 37e édition 2020, les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 novembre 2020. Pourtant l’association continue son travail éditorial avec la sortie de deux ouvrages.

On se reposera plus tard

A l’invitation de bd BOUM, Brigitte Luciani et Claire Le Meil ont passé beaucoup de temps à la MARPA de Monteaux (41). Elles ont découvert son fonctionnement, fait connaissance des pensionnaires qu’elles ont pleinement impliqués dans leur projet d’écriture, interrogé le personnel. Plutôt qu’un reportage, les autrices ont opté pour une fiction, tout aussi didactique. Avec Marie, le lecteur découvre lui aussi les coulisses de la « maison de retraite ». Elles brossent une galerie de portraits savoureux et (plus ou moins) attachants et portent un regard tendre et plein de fantaisie mais sans angélisme sur le sujet tabou de la vieillesse et la phase si redoutée de la perte d’autonomie.

On se reposera plus tard, coédition Steinkis / bd BOUM, 127 pages, 18 €

Plaidoyer pour les histoires en forme de champ de blé et de flamme d’allumette soufrée

Dans le cadre de BD 2020 voici un album sous la direction de Frédéric Debomy, avec Pablo Auladell, Edmond Baudoin, Olivier Bramanti, Andrea Bruno, Manuele Fior, Violaine Leroy, Dave McKean et Yao-Ching Tseng. A l’heure où la bande dessinée revêt les formes les plus diverses, les écritures singulières en semblent paradoxalement pénalisées. Ce livre choisit donc de mettre en avant des démarches fortes en invitant huit auteurs et autrices à évoquer leur relation au neuvième art et à commenter des extraits de leurs travaux que l’ouvrage reproduit. Un plaidoyer pour les œuvres en dehors des sentiers battus et pour une véritable place faite au dessin dans la bande dessinée.

Plaidoyer pour les histoires en forme de champ de blé et de flamme d’allumette soufrée, coédition PLG / bd BOUM, 132 pages, 19 €