bd Boum, la 37e édition se réinvente les 20, 21, 22 novembre 2020

Une édition qui ne se passera pas dans des conditions tout à fait normales en raison de la pandémie, on s’en doute. Le festival de bande dessinée de Blois, fête cette année sa 37e édition, les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 novembre 2020. Dans le cadre de la crise sanitaire le salon du livre (Halle aux grains et chapiteau) est annulé mais bd BOUM se réinvente au moins jusqu’à nouvel ordre.

bd BOUM 2020

Le festival organise un Road Strip en sollicitant des bars et des structures du centre ville afin d’organiser des dédicaces avec 50 auteur-e-s. Pendant trois jours, le festival présente douze expositions : Science et conscience, les mondes d’Émile Bravo, Plaidoyer pour les histoires en forme de champ de blé et de flamme d’allumette soufrée, exposition collective, Révolution de Younn Locard et Florent Grouazel, La BD africaine francophone, On se reposera plus tard de Brigitte Luciani et Claire Le Meil, Ciné-Terreur de Terreur Graphique et Nicolas Savoye, lauréat de la Bourse Tremplin Caisse d’Épargne.

Du côté des expositions jeunesse, Ariol fête ses 20 ans d’Emmanuel Guibert et Marc Boutavant, Timo l’aventurier de Yohan Sacré et Jonathan Garnier, Carrément bleu d’Émeline Sauvaget et Philippe Reich et Les Transports Sentimentaux de Camille Moog. Cette année, l’escalier Denis-Papin est aux couleurs de Mickey. Il a été réalisé par Régis Loisel, l’un des parrains de BD 2020. Des rencontres (café historique avec Émile Bravo, Blois en images, Watchmen, Croke Park, La place du vélo dans la ville avec Tronchet, La BD picturale, Les Ogres-Dieux, L’eau vive, Emmanuel Guibert à voix haute, Si je reviens un jour, …) un concert à vernir (JAZe) et du cinéma (Hub au bout des doigts, Josep, Ariol et Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill) sont programmés au cours du week-end.

bd BOUM 2020
Photo N. Wietrich / Ville de Blois ©

Du 9 au 20 novembre, des ateliers de pratiques artistiques pour les scolaires, du spectacle vivant et des rencontres d’auteurs sont organisés. La journée professionnelle a pour thème La BD prend-elle soin de vous ? et le stage de scénario est encadré par Jean-David Morvan. Pendant le week-end, à destination jeune public, Les souvenirs de Mamette et Les contes illustrés sont proposés. Différents prix sont remis chaque année dont le Grand Boum – Ville de Blois 2020, décerné à un-e auteur-e pour l’ensemble de son œuvre. L’entrée du festival est gratuite.

Spirou
Émile Bravo / Dupuis ©

Attention. Les jauges sont limitées. Les spectacles, la majorité des rencontres et les ateliers sont soumis à une inscription sur le site bdBOUM.com.

On sait que c’est Émile Bravo qui a été Grand Prix de la ville de Blois 2019 et a donc signé l’affiche 2020. Elle rappelle qu’à Blois, du 15 au 17 juin 1940, l’exode s’accélère dans une ville en proie au chaos et bombardée par l’aviation allemande. Le 18 juin les unités françaises s’organisent du côté Vienne pour faire sauter une arche du pont Jacques Gabriel. A l’occasion de ce 80e anniversaire, Émile Bravo évoque ce dynamitage par les forces françaises pour enrayer l’avancée ennemie en mettant en scène ses personnages Spirou et Fantasio.

A cette occasion l’exposition Science et conscience, les mondes d’Émile Bravo, Grand Boum-Ville de Blois 2019, se tiendra Maison de la BD et au Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire du 6 novembre au 13 décembre 2020. Commissariat Patrick Gaumer et bdBOUM. En partenariat avec Historia BD.