BD Comic Strip Festival à Bruxelles dès le 9 septembre 2022, des expos à ne pas manquer

Le BD Comic Strip Festival investira, pour la première fois, Tour et Taxis du 9 au 11 septembre 2022. Tout et Taxis est un ancien et vaste site industriel bruxellois. Composé d’entrepôts et des bureaux entourant une gare abritée sous une vaste halle, le site a été désaffecté puis partiellement restauré pour accueillir des entreprises et de grandes manifestations culturelles. Le BD Comic Strip Festival réserve au public de belles surprises pour une nouvelle édition riche en expositions, rencontres, dédicaces, animations. Le tout avec la présence des incontournables ballons géants qui seront disséminés aux quatre coins du site. Deux nouveaux ballons à l’effigie de héros de la BD feront d’ailleurs leur apparition : Naruto et le Marsupilami. De quoi ravir les amateurs du neuvième art, petits et grands. On n’oublie pas non plus les prix Atomium.

BD Comic Strip Festival de Bruxelles 2022

Voici le détail des expos qui vont se tenir pendant le festival et après dans différents lieux de la ville dont Tour et Taxis et au Centre Belge de la Bande Dessinée.

Musée de la Bande Dessinée : The Houba Show !

Marsupilami, The Houba Show Dans les pénombres de la jungle palombienne se cache une créature qui a conquis les cœurs et provoqué les rires de plusieurs générations de lecteurs. En effet, quel autre « personnage secondaire de la bande dessinée » suscite autant d’émotions, de surprises et de tendresse ? Le Marsupilami est un héros moderne : il est fort et fragile à la fois, il protège sa famille mais aussi sa forêt, il est drôle mais il est resté candide… Le plus merveilleux des animaux de la création fête cette année ses 70 ans : l’occasion de se plonger dans l’intimité de ses créateurs et animateurs. Un hymne à la joie en jaune et noir et une expo qui permettra, au propre comme au figuré, de faire ses premiers pas dans l’univers coloré et enchanteur du Marsupilami. Du 8 septembre 2022 au 15 janvier 2023.

 

Naruto, le ninja phénomène

Naruto, le ninja phénomène Depuis le lancement au Japon de la série en 1999, le manga Naruto n’a cessé de conquérir les lecteurs et d’étendre son univers pour être aujourd’hui encore le troisième manga le plus vendu dans le monde. Pour fêter les vingt ans de parution française de cette série incontournable, le Musée de la Bande Dessinée est heureux de célébrer l’œuvre de Masashi Kishimoto avec une exposition inédite. Une invitation à (re)découvrir les temps forts de l’aventure et les atouts de ce manga devenu culte. Du 8 septembre 2022 au 13 novembre 2022.

Tour & Taxis : Goldorak (Bajram, Dorison, Cossu, Sentenac, Guillo)

Goldorak Été 1978 : Un robot géant japonais prend d’assaut la télévision et envahit l’imaginaire des petits. Il est partout, dans les cours de récréation, dans les magasins de jouets, chez les marchands de journaux, sur les pots de moutarde… Son nom ? Goldorak ! Certains des enfants de 1978 sont devenus depuis des auteurs de Bande Dessinée reconnus, mais n’ont jamais oublié les héros de leur jeunesse. Avec l’accord de Gō Nagai, le créateur japonais de Goldorak, les cinq auteurs se sont lancés dans une aventure folle : ajouter un ultime épisode à la saga culte, ressusciter Actarus, Vénusia, Alcor, Phénicia mais aussi les envahisseurs de Véga et leurs terrifiants Golgoths. Présentée à Angoulême et à Paris, l’exposition fait une halte à Bruxelles le temps d’un week-end. Au programme, une centaine de planches, agrandissements et reproductions qui permettront au public de se plonger dans l’univers de cet ultime épisode des aventures de Goldorak. Exposition gratuite du 9 au 11 septembre 2022.

Renée (Pieter de Poortere): A la découverte de Bruxelles et de l’œuvre de René Magritte !

Renée invite le public à découvrir toute la diversité de Bruxelles. Le fil conducteur de ce City-trip haut en couleur ? L’œuvre du plus célèbre peintre surréaliste belge, René Magritte. Chaque page met en scène ses représentations et son langage imagé, de façon subtile ou plus prononcée. L’occasion de faire la connaissance de nombreux Bruxellois célèbres tels que Toots Thielemans, Hergé, Vincent Kompany, Jean-Claude Van Damme. L’exposition permettra au public de découvrir les dessins au format et de se rendre compte du talent et de la minutie de l’auteur. Exposition gratuite du 9 au 11 septembre 2022.

René Magritte

Chez Marylène, la frite est belle (Anne Simon)

Chez Marylène, la frite est belle est une exposition ludique qui aborde les thèmes essentiels explorés dans Les Contes du Marylène d’Anne Simon comme le féminisme, la critique du capitalisme ou du patriarcat, les jeux de pouvoirs. Un parcours à travers les 5 volumes de la saga : La Geste d’Aglaé, Cixtite Impératrice, Boris l’Enfant Patate, Gousse & Gigot et L’Institut des Benjamines. Une véritable immersion dans l’ambiance du pays du Marylène, de ses habitants et de son histoire, et dans l’univers d’Anne Simon. Entre reproductions à l’échelle et planches originales de bande dessinée, l’univers décalé d’Anne Simon offre une ambiance festive et colorée. Exposition gratuite du 9 au 11 septembre 2022.

Chez Marylène, la frite est belle
Anne Simon / Misma ©

Les prix Atomium 2022 annoncés le 9 septembre

La création BD s’est fragilisée ces dernières années. Il est souvent difficile, pour les professionnels de la bande dessinée, d’en vivre correctement. Afin de soutenir la création et les auteurs, les autorités bruxelloises décernent, depuis plus de cinq ans, les prix Atomium de la Bande Dessinée dans le cadre de la Fête de la BD de Bruxelles. Ceux-ci sont, dans leur grande majorité, remis en espèces pour permettre aux lauréats de financer leur travail. Cette année, 9 prix seront remis le 9 septembre dans le cadre du BD Comic Strip Festival 2022 pour une dotation totale de plus de 95 000 euros.

Prix Atomium de la Bande Dessinée 2022

5/5 - (4 votes)

Un commentaire

  1. Alain BRZOSTOWSKI

    Inconditionnel et fidèle d’un événement appelé à l’origine Fête de la BD, qui se vivait, se partageait entres bruxellois et amis du genre, intergénérationnel, multi culturel, multi social. C’est désormais le monde d’avant et nous quittons la convivialité, les plaisirs et les joies au profit d’un simple salon, en un lieu annexe certes très beau, avec un visuel sur la ville des plus discret, un décalage énorme entre le programme proposé et la réalité sur place, un nombre très limité d’éditeurs. L’ancienne fête de la BD faisait de Bruxelles le cœur de la BD, le BD Comic Strip Festival en fait un événement banal, qui satisfera certainement les inconditionnels des dédicaces mais aura manqué d’âme. Dommage, vraiment. D’un événement incontournable, confronté à cette nouvelle organisation, regrettant la paupérisation des enseignes pas que BD (hausse des loyers, ….) et un coût hôtelier en forte augmentation, se pose la question pour 2023. Dommage de dommage.

Donnez votre avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*