Alix Senator T5, fini de rire avec Cybèle

Après Delphes dans le tome 4, Titus et Khephren précédent Alix et se retrouvent à Pessinonte où sévissent les Galles qui prédisent l’avenir, prêtres de Cybèle. Obsédé par son destin Khephren veut à tout prix entrer dans le temple interdit au commun des mortels. Une nouvelle étape d’Alix Senator, la cinquième, sur la route des hauts lieux de l’antiquité prétexte à ces aventures épiques qui vont mettre, entre autres, les nerfs des deux jeunes gens à rude épreuve. On est loin de la série mère chère à Jacques Martin mais cette variante signée Valérie Mangin et Thierry Démarez au dessin est originale, plus dure, volontairement iconoclaste et parfaitement mise en scène. 

Alix SenatorTitus et Kheprhen sont au temple de Cybèle qui devrait permettre au jeune homme d’en savoir plus sur les fameux textes sibyllins qui lui voit un avenir grandiose et que veut récupérer Auguste. Titus le met en garde sur les risques qu’il court à provoquer les prêtres eunuques en voulant aller voir de plus près ce qu’il y a à l’intérieur du temple où on entend de terribles hurlements attribués à la déesse. Ils rencontrent une jeune fille dont la sœur a disparu. Kheprhen réussit à entrer mais un  dernier obstacle l’empêche d’en savoir plus. Avec Titus et sa jeune compagne il tombe dans un piège tendu par les prêtres et disparaît. Titus appelle Alix à l’aide qui le rejoint avec sa troupe. Où est passé Khephren et qui est la mystérieuse voix du temple ?

On a un peu l’impression de suivre un cours commenté d’histoire antique mais cela à l’avantage de bien caler l’action. On se doute aussi des péripéties musclées qui scandent l’épisode et promettent un avenir encore plus mouvementé. Le tout forme un contexte original et qui interpelle, séduit également en particulier grâce au dessin vraiment enthousiasmant de Démarez. Une série qui confirme, malgré ces petites interrogations sur le scénario.

Alix Senator, T5 Le Hurlement de Cybèle, Casterman, 13,95 €

Le Hurlement de Cybèle
Démarez ®