Alix Senator T8, la politique d’abord

On sait qu’Alix Senator sous la plume de Valérie Mangin et le dessin de Thierry Démarez, ne fait pas dans la dentelle. Le dernier cycle était d’une rare noirceur ce qui redistribue les cartes par rapport à la série mère. Et donne à Alix Senator une vraie identité. Avec le tome 8, ils ont tous des états d’âme, d’Alix à Enak ou Titus qui va se faire piquer sa chérie. Une balade à Petra ce qui déjà vaut le détour mais avec sa dose de coups tordus et un Alix qu’une reine veut s’offrir.

Alix SenatorAlix est parti à Petra sur ordre d’Auguste avec Enak et Titus flanqué de Camma. Rome a des intérêts dans le coin. Ils sont accueillis par Alexandre, un intriguant mais beau mec. Alix est logé chez le roi Obodas et la reine Hagirû lui rend visite. Pas contente, elle l’accuse de favoriser la prise du pouvoir par Syllaios favori d’Auguste et père d’Alexandre qui se met à draguer Camma. Alix est reçu par Syllaios qui est son ami. Syllaios lui confie qu’il veut renverser le roi ce que lui déconseille Alix. Hagirû est conseillée par Rabbel son amant. Enak cherche au marché un mystérieux produit. Pendant un banquet, Obodas rencontre Alix. Enak a obtenu sa poudre d’invocation pour tenter de joindre Khephren au royaume des morts et Titus une autre potion qui serait un philtre d’amour pour reconquérir Cemma. Alix comprend qu’elle et Titus se sont disputés et qu’elle se rapproche d’Alexandre. Alix découvre les réserves vitales d’eau de Petra. Mais tout s’accélère.

Un album très politique, aux ambitions diverses, multiples, croisées, et un Alix qui ménage les intérêts de Rome. On y parle de messies, de la conquête de la Judée en cadeau pour Rome. Le poison va faire des ravages. On s’en doute avec le titre de cet album au scénario assez machiavélique bien mené. Pas de gentils. Dieu reconnaîtra les siens. Mais ce n’est pas fini. Le royaume de Petra risque de changer de mains. Un dessin vraiment copieux et riche de Thierry Démarez.

Alix Senator, Tome 8, La Cité des poisons, Casterman, 13,95 €

La Cité des poisons

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*