Gaston, roulez Lagaffe !

Une petite compilation des gaffes automobiles du gaffeur en chef. Gaston prend le volant dans Roulez Lagaffe pour le pire de ses passagers et le meilleur de ses lecteurs. Franquin a consacré pas mal de ses gags aux véhicules de Gaston. Tous autour de lui ont eu droit à un petit voyage mouvementé. Au volant bien sûr de son tacot Fiat 509 de 1925. On n’invente rien.

Roulez, Lagaffe ! Jaune et noire, la bestiole qui a plus de la Ford T et du taxi de la Marne que du dernier modèle à la mode. En 1964 Gaston aurait pu conduire une 4L par exemple, ou encore une 2CV. Non, il met des damiers sports autour de sa vieillerie qui pollue et vogue la galère. Fantasio sera le premier à la voir, à monter à bord et à la dépasser en marchant. Pas un violent des soupapes Gaston. Il invente le camouflage enfumé, les chaines en bois pour neige molle et une version hélicoptère. Gaston est poli au volant. Prunelle, son passager, un peu moins. Il aime prendre des raccourcis Gaston. Toutes les voies mènent à la gare, même en Fiat. Un florilège fascinant d’humour, parsemé d’un brin de surréalisme car Gaston est un inclassable rêveur, créateur, artiste du cœur.

Le plus marquant avec ces gags lus et relus, c’est vrai, est qu’on les redécouvre à chaque fois, comme de vieux amis chaleureux et tendres. Et l’antenne de la Fiat qui rentre dans l’aile ? Pas mignon un tour pareil. Franquin reste sans égal. Comme ce brave De Mesmaeker et ses contrats, Mademoiselle Jeanne ou Longtarrin. Profitez de l’occasion, montez avec Gaston. Vous ne serez pas déçu du voyage.

Gaston, Hors-série, Tome 4, Roulez, Lagaffe !, Dupuis, 10,60 €

Gaston