Alyson Ford, aventurière en herbe

Une Indiana Jones juvénile, à la tignasse de lion, une petite fille que ses parents aventuriers ont préparé à la grande aventure, Alyson Ford c’est une nouvelle héroïne à laquelle Joris Chamblain donne un joyeux et sympathique contour. Bien sûr que son nom, Alyson Ford, n’est pas le fruit du hasard mais un clin d’œil souriant. Alyson est une jeune rebelle qui ne va pas hésiter à aller sauver ses parents des griffes d’un boiteux maléfique. Mais elle aura aussi l’appui des forces sacrées de la forêt. Sur un dessin très en verve de Olivier Frasier, Joris Chamblain envoie Alyson sur la piste de Mowgli, de Jules Verne, et des Enfants du capitaine Grant pour un agréable moment de détente et d’action.

Alyson Ford

Elle a 11 ans, elle est un brin turbulente, malicieuse, parle plusieurs langues dans son collège anglais, Alyson. On est au début des années soixante et Mademoiselle Ford grimpe aux arbres, flanque une raclée à un garçon qui l’embête. Certes, le directeur est un ami proche de son grand-père, Harry, qui a disparu. Ses parents sont partis à sa recherche dans la jungle. Pourquoi Harry a-t-il senti l’obligation de partir pour aider son âme sœur. Alyson est gardée par une Nanny qui semble avoir des secrets. Quand Alyson lie la lettre que vient d’apporter le facteur, elle est bouleversée. Ses parents lui demandent de venir à leur secours car ils sont en danger. Elle seule peut les sauver et elle comprend que depuis sa naissance on l’a formée au cas où. Elle est une Ford après tout, rejeton d’une famille qui ne vit que pour la grande aventure.

Alyson Ford

Avoir pris une enfant comme modèle de jeune aventurière qui plus est douée d’une grande force mentale est très séduisant. Alison va avoir rapidement son équipier, Paolo, son ennemi boiteux, Sir Benedict un Crochet malfaisant que l’on aurait plaisir à voir dévorer par un crocodile. Il y a aussi toute la part rituelle des Indiens de la tribu perdue, le trésor à découvrir mais quoi et où ? Des décors très riches et une galerie de personnages à la fois classiques et renouvelés. Un début de série qui ne fait pas dans la surenchère, assure et assume ses influences tout en les dépassant pour le meilleur.

Alyson Ford, Tome 1, Le Temple du jaguar, Vents d’Ouest, 14,95 €

Le Temple du jaguar