Les Taxis de la Marne, quand la France aurait pu perdre la guerre de 14

Ils restent à jamais gravés dans la mémoire collective. En septembre 1914 les Taxis de la Marne ont aidé à sauver Paris de l’invasion allemande en permettant d’acheminer au front les troupes françaises au moment où tout semblait perdu. Jean-Yves Le Naour (La Faute au Midi) revient sur cet épisode à la fois très connu mais pour lequel on a volontairement longtemps passé sous silence l’incompétence du général Joffre devenu pourtant héros national.

Les Taxis de la MarneQuand la guerre commence en août 1914 le général Galliéni à la retraite est rappelé. Il se heurte de suite à Joffre qui est commandant en chef. Dès les premiers combats la France perd du terrain et Galliéni essaye de sauver les meubles. A Paris le gouvernement prend conscience qu’en ce mois de septembre 1914 les Allemands sont sur le point de gagner la guerre. Panique à bord, Galliéni est chargé de défendre Paris. Il demande des troupes à Joffre qui refuse dans un premier temps. L’assemblée décide qu’il faut se battre à Paris alors que le gouvernement part en province et Galliéni proclame que tout sera fait. Quand il apprend que l’armée allemande a changé de cap et part vers le sud-est, Galliéni décide d’attaquer leur flanc, où on ne l’attend pas. Coup de génie et il réussit à convaincre Joffre. On va se battre sur la Marne avec si possible les Anglais qui vont être difficile à décider. Reste à acheminer le plus possible les renforts français au front. Galliéni mobilise les taxis parisiens.

Le récit de Le Naour est d’une clarté et d’une précision historique exemplaire. On est aux côtés de Galliéni que Joffre, finalement piètre stratège contrairement à la légende, fera tout pour écarter. Joffre sera aussi pris de court par l’offensive allemande de Verdun. Même si la bataille de la Marne n’a pas été gagnée qu’avec les seuls taxis, leur utilisation reste comme l’exemple le plus fort de la débrouillardise et de la volonté française. Le dessin de Claude Plumail, clair, précis, réaliste, est parfait pour cet épisode très fort de l’Histoire de France, très concis et passionnant décrit dans un cahier pédagogique à la fin de l’album.

Les Taxis de la Marne, Bamboo Grand Angle, 13,90 €

Quand la France devait perdre la guerre