Perdy T2, telle mère, telle fille

De quoi ajouter aux fantasmes de Russ Meyer, le saint des seins. Perdy, héroïne catastrophe de l’ouest a de quoi donner des complexes à ses actrices. On l’a découverte dans un premier tome et avait été étonné que Perdy soit la créature de Kickliy qui nous avait donné l’adorable Musnet fou de peinture. Mais il n’en est plus à un tour près Kickliy (auteur anonyme et mystérieux) et sa Perdy déménage avec sa fille dans un western déjanté où les Colt font des gammes façon canonnière et dans lequel ses cris d’extase affolent les troupeaux. On découvre ses origines et si elle a un mauvais fond Perdy, elle a des excuses. D’où son envie de se retirer des affaires mais riche. Du lourd, sans fioritures, efficace et pavé de mauvaises intentions.

Perdy Shortie est un tueur à gages, le meilleur et un brin rigide. Avec en prime une demi-carte d’un trésor. Perdy, elle, a eu un père jouer de poker qui a eu un as de trop. Déjà bien fournie par la nature, elle a accouché dans la rue d’une fille, Pétunia. Ce qui ne va pas l’empêcher de devenir avec sa bande la pire des braqueuses à l’Ouest du Pecos. Pétunia devenue Rose a un commerce de fleurs qui marche fort et un nouveau médecin à ses pieds. Ce qui déplait fortement aux locaux, mâles surtout. Mais Perdy a des états d’âme et aimerait bien se rapprocher de sa fille qui a d’autres ambitions. Mais au patelin, Big Richard a décidé que le médecin ami de Rose était de trop en un seul morceau. Rose et Perdy vont s’affronter dans une partie de cartes mémorable.

Telle mère, telle fille mais beauté en plus, Kickliy déroule son intrigue mouvementée, sanglante et rafraîchissante. Un dessin net et savoureux. Rose a du répondant mais elle va se retrouver embringuée dans la galère maternelle. De l’humour, des duels et même quelques larmes, sacrée Perdy qui accumule tous les codes du western. Une terreur qui pourtant pourrait avoir un vieux reste maternel au plus loin de son cœur blindé à mort. Si Kickliy ne l’avait pas mise à jour, il aurait fallu l’inventer la déménageuse à pourvoyer les cimetières. Et après ? La boucle est bouclée ?

Perdy, Tome 2, Blackjack, orgasmes, dentelle, Dargaud, 19,99 €

Blackjack, orgasmes, dentelle

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous aimerez également