Colt Bingers l’insoumis solitaire fugitif en intégrale

Il a un peu du Fugitif (célèbre série TV des années60, puis film et encore série), Colt Bingers même si il est flic et pas médecin comme Richard Kimble, que l’assassin de sa femme est unijambiste et pas manchot. Reste qu’il va aussi avoir ses anciens camarades de jeu aux fesses car comme il ne fait pas dans le détail, il a une tendance certaine à se planter façon dommage collatéraux à la pelle. Colt Bingers l’insoumis se paye une belle nouvelle intégrale de ses aventures parues chez Fluide en 2009. Pascal Jousselin (c’était avant le génial Imbattable) est au scénario de cette traque déjantée, drôle, pleine d’humour et Lionel Chouin (Douce France) signe le dessin d’un trait très enlevé.

Colt Bingers l'insoumis

Colt Bingers a rendu sa plaque, sauté sur sa moto, lui le flic new-yorkais irréprochable. Sa femme a été tuée par un borgne unijambiste qui a disparu. Coly le retrouvera et lui fera la peau où qu’il se cache aux US. Comme ce n’est pas le roi de la nuance, il dégaine un peu trop vite et commet des bavures agaçantes. Mais des unijambistes il y en a plus qu’on ne pense et des borgnes idem. Des pas tristes qui ont souvent un cadavre dans la glacière de Coors. Et puis Colt il se trompe souvent de côté, jambe gauche ou droite ? Petits motels, patelins paumés, pèquenauds, il commence à agacer les flics et le FBI. L’agent Scarling surtout qui fait une fixation sur son arrestation.

Colt Bingers l'insoumis

Un mélange savoureux d’hommage aux séries TV, aux seconds rôles comme le policier stagiaire qui découvre la vérité, une description acérée d’une Amérique qui part en vrille, Colt est un modèle du genre, Ray-Ban et Harley. Le dessin a également un côté Martin Milan en méchant. Il y a du suspense, de l’action, pour ce justicier solitaire sans Jolly Jumper bien sûr, avec des rebondissements, des dialogues d’enfer, la totale et rien n’a vieilli.

Colt Bingers intégrale, Fluide Glacial, 12,90 €

Colt Bingers l'insoumis