Musnet T4, le chant du départ

Il va enfin voir le bout de la piste Musnet, souriceau fou de peinture qui a élu domicile dans le jardin de Monet à Giverny. Mais avant de pouvoir reprendre la route il va devoir affronter dans ce tome 4 drames et chagrins au milieu d’un univers très poétique dont les héros sont des animaux à l’âme humaine mais sans en avoir les défauts. Musnet est un gentil en manque d’affection que son papa, Kickliy, a délibérément mis face à des défis qu’il saura relever. Un dessin vivant, un parcours enjoué et déluré, il va nous manquer le souriceau.

Musnet Il neige et Rémi est malade. Mus s’occupe de lui avec amitié et dévouement mais la mort est proche. Mya qui essaye d’écrire l’œuvre de sa vie est un peu jalouse de Mus. Rémi regrette de ne pas avoir été plus gentil avec Mus qu’il considère comme son fils. Il lui donne quelques conseils et après s’être rasé Rémi meurt pendant que Mus est allé lui chercher  de l’eau et a été attaqué par un renard. Mya le sauve et il retrouve Rémi décédé. Les obsèques vont rassembler tout le petit monde du jardin pendant que Monet pleure dans sa maison. Il déprime car il ne peut pas sortir pour peindre. Mus devient le légataire de Rémi.

C’est un joli conte, avec une part de fantastique, de fable et de personnages attachants. Musnet a fini son temps à Giverny. Il a appris et doit aller vers son avenir, un nouveau départ. Le tour de force de Kickliy est d’avoir donné un souffle vraisemblable au récit. On se balade avec Mus ou Flaca le chat. De l’humour, des sentiments un peu tristes cette fois mais une vraiment très belle histoire.

Musnet Tome 4, Les larmes du peintre, Dargaud, 12,99 €

Les larmes du peintre