Buck Danny : décollage immédiat pour Cobra Noir, histoire d’une reprise

Absent depuis 2008, Buck Danny est de retour. Les successeurs de Francis Bergèse, Frédéric Zumbiehl et Francis Winis sont désormais aux commandes. Cobra Noir, 53e album de la série mythique sort le 8 novembre chez Dupuis. Une reprise qui ne doit rien au hasard. (Cette enquête signée par ligneclaire.info a paru dans le numéro de novembre de ZOO, mensuel gratuit de BD). Ligne Claire la publie en deux volets.

Buck DannySix ans presque pour que Buck Danny, Tumbler et Tuckson retrouvent le cockpit d’un chasseur. Francis Bergèse avait repris le dessin de la série en 1981, puis, à la mort de Jean-Michel Charlier, le scénario. En 2007, Bergèse décide de raccrocher le casque de Danny au vestiaire : « C’est une série trop astreignante pour la recherche de documentation. La technologie va tellement vite que j’ai peur de faire des erreurs qui auraient des conséquences sur l’histoire. Je ne prends plus de plaisir à la dessiner ».

Voila ce que Francis Bergèse nous avait confié à l’époque. Le tome 52 est sorti en 2008. Depuis, Buck Danny était aux abonnés absents. En coulisses pourtant, la reprise était à l’ordre du jour que ce soit chez Dupuis ou dans l’esprit des ayants-droits, Philippe Charlier et Michelle Hubinon.

Le deuxième départ a été le bon

Comme le dit Philippe Charlier « une reprise c’est toujours compliquée ». Difficile en effet de trouver la bonne équipe sans trahir à la fois l’esprit de la série et l’attente des lecteurs, fans et souvent connaisseurs.

Cobra NoirCastings, essais, Frédéric Zumbiehl avait déjà proposé un scénario de Buck Danny en 1999 quand Bergèse était en piste. Ancien pilote de l’aéronavale, Zumbiehl est l’auteur de la série Airblues dessinée par Jean-Michel Arroyo, Team Rafale ou encore Rafale leader, un pro de la BD aéronautique. « J’ai revu Bergèse en 2005 dans un salon. Philippe Charlier a été accroché par un scénario que j’avais proposé, Tueur de satellites. Ce n’est pas cette histoire qui a été retenue au final ». Mais Frédéric Zumbielhl était adoubé. A ses côtés un premier dessinateur mais qui sera bientôt remplacé par Francis Winis.

Un an de perdu et sonne le top du deuxième départ de la reprise. Finies les turbulences. « Winis devait faire Tanguy et Laverdure. J’ai un peu forcé les choses en le mettant en avant. Philippe Charlier l’a fortement soutenu » confie Fred Zumbiehl qui a donc signé le scénario de Cobra Noir, le 53e album des aventures de Buck Danny.

« Il y a tout l’héritage de la série. J’ai relu bien sûr tous les albums, en détails. Il n’y avait pas de cahier des charges, rien d’imposé, beaucoup de liberté. On faisait le point dans des conférences éditoriales » précise Fred Zumbiehl qui dit « ne pas avoir eu de problème avec les scènes d’action. J’ai tendance à en rajouter. Dans l’ensemble je n’ai pas eu de difficultés à me couler dans le moule ».

Lady X, ce sera pour plus tard

Cobra NoirBut du jeu, il fallait coller à l’esprit de la série initié par Charlier et Hubinon. Zumbiehl a réussi. L’actualité internationale est à la Une de ce Cobra Noir qui se déroule au Moyen Orient. Un F22 Raptor américain est abattu au dessus du Basran, une république islamique bien connue, qui flirte dangereusement avec le nucléaire. Les Russes, clairement nommés dans l’album contrairement à l’Iran, sont aussi de la partie. On y ajoute un amiral américain qui n’aime pas Danny (une nouveauté), une superbe pilote israélienne, le contrat est tenu. Lady X ce sera pour plus tard mais on la reverra.

Difficile d’en dire plus car Zumbiehl a vraiment maintenu un suspense parfait tout au long de l’album très nerveux, aux rebondissements inattendus et bien ficelés qu’il ne faut pas dévoiler. Plus dramatique que d’habitude, ce Cobra Noir. « Pour le Basran on n’avait pas envie de fâcher vraiment le grand méchant iranien » ajoute en riant Zumbiehl, « et pour les Russes impossible de faire autrement car je parle d’un missile dernière génération qu’ils sont les seuls à avoir ». Pour la crédibilité aéronautique, l’album a été relu par des pilotes en activité, amis de Zumbiehl. Rien à dire.

Buck Danny, Tome 53, Cobra Noir, 56 pages, Dupuis, 12 €

(La suite demain sur Ligne Claire)