Buck Danny : histoire d’une reprise et d’un spin-off

Voici le second volet de l’histoire de la reprise de Buck Danny et la sortie de Cobra Noir, 53e album des aventures du célèbre pilote.

Winis a fait ses gammes

Frédéric Zumbiehl et Jean-Michel Arroyo
Arroyo et Zumbiehl qui signent le spin-off, Duel en Corée, un Buck Danny classic. Photo JLT ®

Côté dessin, un Francis pouvait donc en cacher un autre. Francis Winis vient de chez Airbus. Architecte de formation il passe à l’aménagement des vaisseaux spatiaux et dessine les intérieurs des stations de l’espace chez EADS. « Sauf que j’avais une passion, le dessin et j’étais frustré. Je me suis consacré au dessin. J’ai quitté mon job. Mon père était pilote. J’ai appris à piloter avant d’apprendre à conduire. J’avais aussi réalisé une première BD qui racontait l’histoire d’un pilote de la Navy ». Un choix courageux et pas évident qui va se concrétiser par le choix de Philippe Charlier de lui confier Tanguy et Laverdure. « Il m’a apporté un soutien sans faille. C’est Charlier qui a été le maître d’œuvre de cette aventure et de mon destin. Il fallait que mon dessin soit aussi bon pour les avions que les personnages. Pas simple et cela aurait pu coincer comme avec d’autres dessinateurs ».

Pas satisfait au début, Winis a fait « ses gammes. Difficile de bien rendre toutes les multiples expressions du visage de Sonny Tuckson. Je travaille de façon traditionnelle : story-board, crayonné au bleu, encrage le tout sur deux formats A3 pour une planche et Fred Zumbielh me livre l’histoire complète et découpée ».

Winis et Zumbiehl qui, et c’est vrai, s’entendent à merveille ont bien travaillé le découpage. Des zooms viennent s’incruster dans les cases et donnent un rythme très nerveux à l’action. Une façon novatrice de « rebooster » la série, la faire évoluer sans révolution violente, en gardant un fond classique. « Une volonté cinématographique » comme qualifie Winis cette technique « et Fred est très fort pour décrire les combats aériens. Ce qui est une des forces de l’album ». Une bonne documentation est aussi l’une des bases de la réussite de la reprise. « Il faut coller à la réalité. On a pu visiter des porte-avions US et je construis les maquettes des avions que je dessine » ajoute Winis pour qui reprendre Buck Danny est « un rêve de gamin qui se réalise. Je me suis bien amusé. Mon dessin est au service du scénario, retranscrire sa lisibilité. Il y a une grande solitude du dessinateur devant sa planche ». Winis a déjà le prochain Buck Danny de Zumbiehl sous le coude. Ce sera un diptyque mais embargo sur l’histoire.

Un spin-off au programme

Autre nouveauté pour la reprise de Buck Danny, un spin-off qui est prévu bientôt. Ce sera une coédition Dupuis-Zéphyr. Frédéric Zumbiehl en signera aussi le scénario. Alexandre Paringaux, éditeur de Zéphyr « en a eu l’idée et l’a proposée à Philippe Charlier ».

Buck Danny spin off
La 4e de couverture du spin off signé Arroyo

Le concept est de se servir du contexte des albums de Hubinon et Jean-Michel Charlier en développant une nouvelle intrigue issue de l’histoire initiale. Ciel de Corée sera le premier de la liste. Il avait été censuré à l’époque en France pour des raisons politiques car la France avait envoyé des troupes en Corée et se battait en Indochine en 1954). Le titre du spin-off, Duel en Corée, fera directement référence à l’album d’origine et on y retrouvera Buck, Tumbler et Sonny. Jean-Michel Arroyo (Airblues) signe le dessin. Sortie février 2014 pour l’album et fin 2013 pour un tirage spécial de luxe.

A l’évidence, éditeurs, ayants-droits et auteurs jouent la carte intéressante de la complémentarité entre série mère et spin-off, plus celle du vintage pour lecteurs nostalgiques de leurs souvenirs d’enfance.

Arroyo a le trait qui se prête bien à ce flash-back. Son travail est à la hauteur du mythe. On va revoir des Sabre et des Mig. En prime Frédéric Zumbiehl a semble-t-il dans l’idée d’envoyer Buck Danny sur un théâtre d’opérations où lui et ses équipiers ne sont jamais allés. Mais ce sera une autre histoire.

Cobra Noir a pris son envol. Buck Danny, Tumbler et Tuckson redécollent. La grande aventure continue.

Jean-Laurent TRUC