Buck Danny revient en force avec Cobra Noir plus un spin-off et deux Héraultais aux commandes

Officiel. Buck Danny est de retour. On savait que l’affaire était en route. Prochain album, Cobra Noir, chez Dupuis avec au poste de pilotage Frédéric Zumbiehl au scénario et Francis Winis au dessin. Sortie en novembre. Et une surprise sous la forme d’un spin-off à venir rapidement signé par deux héraultais dont Zumbielh.

Buck Danny cobra noirCinq ans depuis que Buck Danny avait pris une semi-retraite. Mais pas question que la série mythique de Charlier et Hubinon ne retrouve pas ses ailes. Depuis l’album “Porté disparu”, Francis Bergèse ayant décidé de faire ses adieux à la série, il fallait trouver de nouveaux auteurs capables de poursuivre les aventures du célèbre aviateur américain présent depuis 1948 dans Spirou. Les premiers à avoir relevé le défi sont des fans de Buck Danny depuis l’enfance : Frédéric Zumbiehl, pilote de chasse, et Francis Winis, ingénieur dans l’aérospatiale.

Depuis soixante-cinq ans, Buck Danny et ses amis Sonny et Tumbler partent en mission sur toutes les mers du globe, eux ces pilotes de l’Air Force qui ont fait carrière dans l’aéronavale. Bien souvent dans Buck Danny, Charlier l’avait voulu ainsi, la fiction rejoint l’actualité.

Dans cette nouvelle aventure, Cobra Noir, le tome 53, le trio reçoit une nouvelle affectation : le porte-avion “USS Ronald Reagan”. A peine arrivés, ils sont chargés de découvrir comment le Basran, un petit pays soumis à un intense blocus international, a pu abattre en vol un avion de chasse américain. L’opération doit rester secrète, une “black op”, pour ne pas risquer de mettre le feu à la poudrière du Moyen-Orient. C’est d’actualité. La mission Cobra noir est lancée.

Jean-Michel Arroyo
Jean-Michel Arroyo, avions et Tigres volants avant bientôt de nouvelles aventures, celles d’un certain Buck Danny

A la vue des premières planches on sent que les auteurs ont voulu, et sont restés dans la ligne éditoriale de Buck Danny. Winis dont c’est le premier album assure cette logique avec rigueur. Idem pour le scénariste Frédéric Zumbielh qui sera aussi celui d’un autre Buck Danny car la série mère va s’enrichir d’un spin-off comme on dit.

Frédéric Zumbielh (héraultais d’adoption) et son complice, un autre héraultais dessinateur, Jean-Michel Arroyo (Airblues 1949, Tigres Volants) vont ramener Danny, Tumbler et Tucson à l’époque de l’album Ciel de Corée au début des années cinquante. Ce sera pour un spin-off en association Dupuis-Zéphyr en 2014. On y reviendra bientôt en détail avec Zumbielh et Arroyo sur Ligne Claire.

Buck Danny, Tome 53, Cobra Noir, Dupuis, 12 €. Parution le 8 novembre

Buck Danny
J.M. Arroyo ®

6 Commentaires

  1. Charles Henry Louis-Philippe de Valembroze Pontaneck

    Et j’espère que ce ne sera pas un ratage de dessins comme celui de Winis ! Quelle horreur ! Sait-il au moins dessiner des personnages (sans repiquer des images d’autres albums, j’ai la liste…) ????? Et ne me sortez pas le sempiternel « Il faut leur laisser le temps ». Il ont eu du temps, mais le talent, ça, c’est autre chose…

  2. Entièrement d’accord ! C’est pâteux, disproportionné, et les mains ! Mon dieu !! Allez regarder la souplesse du dessin de Vic Hubinon, même dans « Les japs attaquent »… Quelle souplesse et quel soin !! Là-dessus, je vais relire « Les Anges Bleus », le plus beau des albums ! 😉

  3. C’est bien comme commentaires, ça, positif, objectif et tout ! La BD n’est pas sortie que vous l’avez jugée ? Faites-vous plaisir, ne l’achetez pas et laissez les lecteurs apprécier par eux-même au lieu de publier des avis télécommandés…
    Cette BD a toutes les qualités requises pour avoir satisfait aux grandes exigences des ayants-droits et de l’éditeur, sans parler de Bergèse lui-même alors, par pitié, contentez-vous de relire les premiers albums en boucle et laissez tomber les nouveautés, aucune ne trouvera jamais grâce à vos yeux apparemment.

    • Vous avez des rondelles de saucisson sur les yeux ? Le dessin est effectivement horriblement copié, et ce qui ne l’est pas est sans talent. La prépublication est visible dans le magazine Spirou, avant parution en album. C’est mieux, j’économiserai une dépense inutile. Je garderai mon argent pour la reprise de Buck par JM Arroyo ! LUI sait dessiner. Et ceci,dit, je vous laisse aimer cette BD… Laissez-moi la détester.

  4. je suis mitigé. le scenario est correct, le dessin des visages pose probleme le pire etant Tuckson, il n’y arrive vraiment pas. mais la cata des cata ce sont les couleurs trop saturees et trop lisses de surcroit usage excessif du sombre comme dans des bd actuelles.on a perdu la « ligne claire » si j ose dire de la serie.
    bref passable mais sans grand talent et ca ne fait pas vibrer
    esperons qu il vont progresser et en rythme aussi parce que 3 ans pour un album c est abusif