Nobody saison 2, De Metter et les années de plomb italiennes

L’Italie des années de plomb en Italie (on se servira aussi de l’expression en Allemagne avec Bader), des juges abattus, de la mort d’Aldo Moro enlevé et assassiné en 1978 par les Brigades Rouges, c’est le cadre choisi par Christian De Metter pour la saison 2 de Nobody. La saison 1 avait été un très grand moment de BD, primé à Cognac entre autres. De Metter signe un triptyque qui décoiffe et on est déjà pris par le premier épisode. La fille d’un juge est kidnappée mais par qui et pourquoi ? Le commissaire Sordi va mener l’enquête mais il semble bien que lui aussi a des zones d’ombre dans sa vie. L’ambiance est vraiment dans le ton de l’époque, glauque, cheveux longs et pattes d’éph. Du grand De Metter (Au revoir là-haut) à la Scorsese.

Nobody

Novembre 1974, le commissaire Sordi a un entretien privé où on lui conseille de continuer à faire le flic. C’est mieux pour lui. Au commissariat, on reçoit un inspecteur américain qui vient donner aux policiers italiens un cours sur la prise d’otage et les négociateurs. Une ancienne flic, Ornella, est la garde du corps de la jeune Gloria, petite fille du richissime « Baron Rouge » et fille du juge Strozzi qui traite des affaires politiques dans une Italie où les attentats se multiplient. Sordi apprend qu’un type qu’il a fait arrêter il y a vingt ans est sorti de prison. En emmenant Gloria à l’école, son grand-père croise son partenaire de golf et le prend dans la voiture. Peu après, à la faveur d’un carambolage, un commando enlève Gloria et tue Ornella.

L'agneau

Et c’est parti. Christian De Metter met son histoire en place. Commence alors la montée en puissance du drame qui va se nouer à plusieurs niveaux, à travers divers personnages dont Gloria en personne. On sent la tension très palpable dans le dessin. De Metter joue du suspense et reconstitue sans fausse note l’Italie d’Aldo Moro. Mais ce serait un peu trop simple. Deux flics dont l’Américain, une gamine volontaire, des preneurs d’otage et une journaliste à la recherche de scoop, le cocktail est bien dosé, l’histoire accroche et on ne la lâche plus. Bien joué sur un dessin marquant.

Nobody, Saison 2, Épisode 1/3, L’agneau, Noctambule, 17,95 €

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*