Petite Bédéthèque des savoirs, de la prostitution à l’art contemporain

Une collection qui s’enrichit de titre en titre avec des sujets non seulement intéressants mais surtout bien traités, à savoir avec objectivité et intelligence. Parmi ceux à retenir dans les dernières sorties il y a L’Histoire de la prostitution de Laurent de Sutter et Agnès Maupré et L’Artiste contemporain qui permet grâce à Nathalie Heinich et Benoît Feroumont de comprendre simplement l’art d’aujourd’hui et ne plus réserver son approche à un public d’initiés ou élitiste. Deux titres à découvrir, faciles d’accès, qui feront bonne figure dans toute bonne bibliothèque et apportent leur lot d’informations.

Histoire de la prostitutionAvec Histoire de la prostitution on évoque un sujet brûlant qui revient périodiquement à la une de l’actualité. Et pourtant on sait peu que la bizarrement puritaine Marthe Richard qui a fait fermer en France en 1945 les maisons closes avait elle même un passé assez sulfureux dans le milieu. Depuis on a assisté à la pénalisation des clients des prostituées alors qu’en Hollande ou en Allemagne la profession est reconnue et encadrée. Plus vieux métier du monde, de Babylone à Athènes ou Rome, la prostitution a été aussi un principe qui entrait dans une démarche sociale et éducative. Avec recul, justesse de ton et surtout sources historiques indéniables, les deux auteurs tracent un panorama très complet du sujet. Le Moyen Age et une certaine débauche ecclésiastique avec ses étuves, l’Espagne, le Japon avec une vision plus intellectuelle ou le Magreb, on en arrive à la France avec la demande dans les années 70 des prostituées de la reconnaissance de leur métier. Sans porter de jugement, le puritanisme bien pensant et faux-jeton de beaucoup a fini par créer une prostitution sauvage encore plus dommageable pour ces femmes qui sont souvent des victimes.

La Petite Bédéthèque des savoirs, T10 Histoire de la prostitution, Le Lombard, 10 €

L'Artiste contemporainAutre registre mais complexe aussi, celui de L’Artiste contemporain. On part aux Beaux-Arts en province. Ni art classique, ni art moderne contrairement à des idées reçues. L’art contemporain n’est ni encadré, ni sur socle mais peut être en images. Grand format en peinture, voir Soulages si on aime le noir, mondialisation, galeristes, nouveau courant, l’art contemporain est supporté par l’institutionnel. Paradoxe ? L’état passerait-il avant les mécènes ? On va suivre dans ce livret les parcours de trois copains artistes qui servent de support aux deux auteurs pour expliquer et faire comprendre, illustrer ce qu’est un artiste contemporain. Une pointe d’humour pour aider à la manœuvre et l’étincelle jaillit. Un dessin de Feroumont parfait pour traiter d’un thème évocateur mais qui a besoin de clés.

La Petite Bédéthèque des savoirs, T9 L’Artiste contemporain, Le Lombard, 10 €