Le Royaume de Blanche-Fleur, Feroumont donne les clés et expose dès le 7 septembre chez Hubery & Breyne à Paris

Benoît Feroumont avait enchanté ses lecteurs dès le début de sa série Le Royaume. La jolie Anne avait séduit comme l’univers à la fois réaliste mais un brin conte de fées avec méchant roi, reine moche et cruelle, plus toute une galerie de personnages hauts en couleur. Mais il fallait bien qu’un jour on sache tout sur Anne, comment tout s’est mis en place et surtout comment l’édifiante histoire finissait. Dans Le Royaume de Blanche-Fleur, Benoît Feroumont rebat les cartes sur 112 pages avec tous les héros de la série. En prime, il est revenu pour la création du Royaume de Blanche-Fleur à sa table à dessin, réalisant de magnifiques planches originales à l’encre de Chine. Et une exposition est prévue chez Huberty & Breyne Gallery à Paris du 7 septembre au 12 octobre 2019. Mais on y reviendra en fin d’article. Le vernissage a lieu le 6 septembre.

Le Royaume de Blanche-Fleur Il était une fois un roi sympa Igor qui a pété un câble à la mort de son épouse. Désormais il veut faire la guerre sauf que le comte de Rose-Adieu s’y oppose. On va lui faire la peau au comte malgré l’intervention du frère d’Igor, Serge, qui ne peut que sauver du massacre un bébé, fille du comte, Blanche-Fleur qui mourra en bas âge. Désormais nommé par Igor c’est Gaspard qui devient le comte de Rose-Adieu. Bien des années plus tard on retrouve Anne qui veut ouvrir une taverne au royaume des Six ponts. Il y a son soupirant François et des oiseaux qui parlent parce qu’ils ont mangé les baies d’un buisson sur lequel une sorcière vide ses filtres. Anne a aussi une ennemie Candice qui a des vues sur François et veut monter avec lui une forge. François est soldat de la garde du brave roi Serge, avec Sophie, une combattante douée qui tousse beaucoup. Mais on va célébrer le mariage de la princesse Cécile copine d’Anne et protégée du roi. Cécile la veut à la table d’honneur. Ce qui énerve la reine mère qui n’est pas à un complot près. Reste que si elle veut monter son auberge, Anne a besoin de sous.

Le Royaume de Blanche-Fleur

Un conte, moderne sur fond rétro, plus nerveux mais dans la droite lignée des Disney façon comédie. Il va s’en passer des coups tordus, des descentes aux oubliettes, des traîtres et des entourloupes, une reine méchante. Comment la douce mais énergique Anne va-t-elle s’en sortir ? On se doute un peu quand même du dénouement mais avant d’y arriver il y a des aventures endiablées et gentiment angoissantes. Un dessin très agréable, un ton joyeux, et tout qui finira bien, Feroumont donne cette fois toutes les clés de son Royaume où tout peut arriver.

Le Royaume de Blanche-Fleur, le complot de la reine, Dupuis, 19,95 €

Benoît Feroumont

Un univers drôle et enchanté chez Huberty

Son exposition chez Huberty & Breyne à Paris sera l’occasion de découvrir l’étendue de son talent et de certaines de ses faces cachées. Benoît Feroumont, animateur, dessinateur, scénariste, sait tout faire. Avec sa série Le Royaume, dont le nouveau volume, un one-shot qui peut se lire sans voir lus les albums précédents, vient donc de paraître après une prépublication dans le magazine Spirou, il a su créer une série tout public pleine d’humour et de gentillesse. Une exposition à aller visiter. Mise en ligne des œuvres à partir du samedi 7 septembre 2019.

Galerie Huberty & Breyne, 91 rue Saint-Honoré, 75001 Paris +33/1.40.28.04.71

Le Royaume