Cent ans pour Dupuis et Spirou, le petit jeunot, sort un numéro spécial anniversaire

Un centenaire qui fait date et qui plus est très joyeux. Les éditions Dupuis ont cent ans. 1922-2022 et bien sûr, c’est l’occasion de refaire un tour d’horizon sur l’un des plus beaux fleurons éditoriaux du monde de la BD. Dupuis et des héros par dizaines, centaines, pourquoi pas. Dupuis et Spirou, une famille qui a accompagné des générations de lecteurs bien avant qu’on ne parle de 9e art. Allez dans le désordre, que lisait toutes les semaines un petit garçon à la fin des années 50 ? Spirou et Fantasio, Gaston en second rôle, Zorglub a ses débuts, Gil Jourdan, Tif et Tondu, évidemment Jerry Spring, Buck Danny, Lucky Luke, apprenait plein de « trucs » avec l’Oncle Paul. Spirou était la référence avec des Unes délirantes, joyeuses ou même un peu angoissantes, suspense oblige. Les albums en ces années là étaient peu nombreux. On se les passait avec respect entre copains. Le temps a passé et Spirou, qui tire un numéro spécial pour ce centenaire, a volontairement brouillé les cartes. Faut-il en dire plus ? Lire plus bas. Ah oui aussi. Gaston revient et on en reparle. Sans non plus ne pas évoquer la mort de Spirou. Damned.

100 ans

70 ans On peut même laisser parole et plume à Julie Durot, Directrice générale de Dupuis. Elle sait de quoi elle parle et le fait bien ce retour vers le futur qui passe par le passé : « Lorsque Jean Dupuis démarra son activité d’éditeur en avril 1922 avec le magazine Les Bonnes Soirées , il y ajouta le sous- titre évocateur de Revue hebdomadaire illustrée des romans sensationnels . Mais il était sans doute loin de se douter à quel point il ouvrait un siècle d’édition sensationnel et exceptionnel. Car depuis ce premier geste éditorial, la maison Dupuis a multiplié les expériences, explorant les médias de son temps, poursuivant toujours le but de proposer au public des moments de lecture à nulle autre pareille. En chemin, la bande dessinée a pris une ampleur colossale dans le projet des éditions Dupuis.

Le journal Spirou, lancé en 1938, a changé le visage de la BD mondiale, en faisant éclore des talents hors norme et des univers qui continuent à fasciner des lecteurs de tous âges. Souvent avec un temps d’avance, les collections d’albums qui ont marqué les décennies suivantes ont poursuivi cette envie de partager le plaisir de la lecture. Puis, plus que toute autre entreprise en Europe, les éditions Dupuis sont devenues le berceau de dizaines de personnages devenus mythiques : une vraie maison de héros. Dupuis, comme éditeur de magazines, de romans ou d’albums, a toujours eu à cœur de proposer des lectures pour tous les publics. À l’heure de fêter notre centenaire et de lancer de nouveaux projets étonnants et innovants à l’occasion de ce jubilé, c’est toujours avec ce crédo que notre maison avance. Pour imaginer la bande dessinée et les héros des cent prochaines années. »

Le journal de Spirou, laboratoire des héros d’hier et de demain

La Mort de Spirou Dupuis-Spirou, même amical combat, saine ambition qui fera le lit d’une BD sans pareille. Comme le rappelle à juste titre le journal, chaque mercredi, Spirou cultive l’esprit impertinent, généreux et joyeux qui forge son identité depuis 84 ans. Dans Spirou, on est sûr de croiser chaque semaine des héros familiers. Le magazine propose un rendez-vous hebdomadaire constitué de 52 pages d’humour, d’aventure, de reportage, de création, d’émotion accompagnées de suppléments exclusifs réservés chaque semaine aux abonnés. Spirou reste le journal vivant et pétillant où l’on retrouve la prépublication exclusive de bandes dessinées qui deviendront des albums Dupuis. Mais c’est également un laboratoire où naissent les grandes séries de demain (de Largo Winch à Luca, Les Tuniques Bleues, Dad, Seuls, Théodore Poussin, Jérôme K. Jérôme qui a 40 ans etc…) où se rencontrent des auteurs pour la première fois, où les rubriques et animations tissent un lien affectif très intense avec les lecteurs et les abonnés.

Dernier hebdomadaire francophone de création, le journal Spirou publie plus 2 600 pages de BD absolument inédites par an. Les amateurs de statistiques relèveront que cela représente une moyenne ébouriffante de 7,123287 pages de plaisir par jour. À l’occasion du centième anniversaire des éditions Dupuis, le journal Spirou, (on l’a annoncé plus haut), publie un numéro spécial exceptionnel de cent pages où les auteurs s’échangeront leurs héros le temps de reprises éphémères. Une célébration joyeusement originale et collector.

En 2022, le journal est fort d’un tirage de 65 000 exemplaires, compte 40 000 abonnés et touche plus de 250 000 lecteurs. Et un grand merci d’un petit garçon devenu grand.

Spirou numéro spécial 100 ans, n°4380, 23 mars 2022, 3,90 €

3.2/5 - (5 votes)