Cédric T33, sourire et poésie

Il continue sa vie de jeune garçon qui n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Cédric en est à son 33e album. Autant dire qu’il n’a pas fini d’inspirer Cauvin et de captiver le dessin de Laudec toujours aussi bien vu. Cédric est un petit garçon sympa, gentil, pas compliqué pour un sou avec un grand cœur. Bon d’accord, il est parfois aussi têtu et sale caractère que son papy. Cédric est amoureux pour la vie de la jolie Chen. Ses parents sont normaux, il y en a, et c’est rassurant. Donc tous les lecteurs l’aiment Cédric. Alors un petit album pour Noël ? Un Cédric ça fait toujours plaisir et quand il décide de devenir un roi du vélo sans les mains, on peut s’attendre à un déluge de catastrophes.

Cédric Il a pas apprécié Cédric que Chen prenne des leçons de vélo avec Nicolas. Alors il se lance et emprunte le vélo de Félix. Et attention, il déboule Cédric, à fond la caisse. L’enfer existe-t-il ? Ou n’y a-t-il plus tien après la mort, vaste question pour un petit garçon qui aura le dernier mot contre son Papy. Sauver la planète, se déguiser pour la fête de l’école avec une jolie barbe bien collée, ou une course épique d’escargots, il en voit de toutes les couleurs le garçon. Il se pose plein de questions et a des réponses qui peuvent souvent le déstabiliser.

Cauvin est un chroniqueur habile de la réalité au quotidien, fin décrypteur des choses de la vie. Cédric est un peu son cobaye à qui il fait vivre des événements pas si hors normes. On peut se reconnaître dans Cédric, dans son bon sens ou dans ses colères qui finissent toujours bien. Une certaine morale, une bonne dose de poésie, et voilà, on aime, on apprécie et on sourit. C’est déjà beaucoup.

Cédric, Tome 33, Sans les mains, Dupuis, 10,95 €

Sans les mains