Cédric T34, sensible et cœur d’artichaut

Il est un des héros les plus sympathiques de l’univers de la BD jeunesse. On le connait presque par cœur. Il ne vieillit pas bien sûr, a un papy moustachu à sale caractère mais sentimental et des parents normaux. Ce qui est rare. Un détail quand même il est enfant unique et depuis maintenant 34 albums, Cédric fait les beaux jours des lecteurs de Spirou et de tous ses fans qui grandissent finalement avec lui, le gamin gentil, bougon et au cœur d’artichaut. Raoul Cauvin est bien sûr toujours aux commandes. Laudec lui apporte sensibilité, fraicheur et optimisme. Dans ce tome 34 « Couché, sale bête ! » , Cédric va vivre des aventures animalières et amoureuses, lui le timide qui ne se refera jamais et pour qui les conseils du grand-père ne sont pas toujours bons à mettre en œuvre. Sortie début janvier.

Cédric

La couche d’ozone en a pris un coup. C’est la maîtresse qui l’a dit. Et même les vaches sont dans le coup. Gare aux gaz de vache et surtout ne pas confondre avec un taureau quand on veut observer pour de bon la théorie dans la pratique. Il n’a pas toujours le bon réflexe Cédric. Ce qui est normal pour un petit garçon. Lily qui est bien malade lui a rapporté des coquillages de la mer croyant lui faire plaisir. Il a mal compris Lily mais va se rattraper en lui donnant ce à quoi il tient le plus, mais surtout lui apprendre à s’en servir de sa console. Pas la joie pour les oreilles de papy. Il y a aussi une pimbêche dans les copines de Cédric, sa jeune cousine star en herbe qui aimerait bien monter les marches à Cannes. Et puis il y a le spectacle à l’école où il joue le prince charmant et Chen Blanche Neige. Sauf que… Enfin comment dire je t’aime ? Même ses parents, son grand-père ont eu du mal à la première tentative. Alors pour Cédric, c’est pas gagné.

Cédric et Chen

Ce qui est très forts avec Cédric, c’est que ses gags, ses aventures sont d’actualité. Avec en prime beaucoup de tendresse, de spontanéité. Le duo Cauvin-Laudec tombe juste avec un petit héros bienveillant, certes capricieux parfois, interrogatif, curieux. Il apprend à vivre Cédric, ce qui n’est pas simple. Mais avec un entourage qui le protège et va l’aider. De la morale et les chose sont dites, de la poésie, on sourit avec lui ce qui est réconfortant.

Cédric, Tome 34, Couché, sale bête, Dupuis, 10,95 €

Couché, sale bête !