Interview de Romain Hugault : “Angela va aller à Iwo Jima pour le prochain Angel Wings”

Avec ce tome 4 d’Angel Wings (Paquet) Romain Hugault et Yann ont quitté la jungle birmane pour les îles du Pacifique. Ambiance mer bleue et cocotiers mais la guerre bat son plein et on s’étripe pour un îlot. Miss Angela Mc Cloud va travailler comme pilote pour les renseignements US mais se souvient toujours qu’elle a sa soeur Maureen à venger. Romain Hugault a une fois encore atteint la perfection réaliste et graphique. Ses personnages, ses décors et bien sûr ses avions sont de très haut niveau. Rencontré à Quai des Bulles à Saint-Malo, Romain Hugault est revenu avec ligneclaire.info sur l’album et l’avenir d’Angela. Propos recueillis par Jean-Laurent TRUC.

Romain Hugault
Romain Hugault. JLT ®

Romain Hugault, on est à un tournant avec ce tome 4, Paradise birds. Une seconde histoire dans l’histoire se dévoile de plus en plus. C’est ce qui est arrivé à Maureen, la sœur d’Angela. Et puis il y a cette paix séparée avec le Japon qui est le ressort du scénario. Cela aurait été possible ?

Pas comme ça et dans ces termes mais les personnages cités par Yann sont vrais. Mais il y avait des faucons autour de l’empereur qui préféraient la mort que le déshonneur au risque que le Japon soit rasé par l’aviation US. Ils étaient prêts à se batte jusqu’au bout, d’île en île. Mais il y avait aussi des Japonais qui avaient compris que la guerre était perdue. Donc c’est inspiré de la grande histoire avec une part romanesque. On sait bien comment la guerre a fini. C’était un prétexte pour qu’Angela soit l’héroïne d’une mission spéciale qui aurait pu se passer ainsi.

Justement, elle devient pilote spécialisée pour des opérations très tordues de l’OSS, le premier service de renseignement US ?

Oui. Après la seconde guerre mondiale ou la Corée, les Américains ont continué par exemple pendant la guerre du Vietnam avec Air America, une pseudo compagnie aérienne qui en fait était aux ordres de la CIA et accomplissait des missions secrètes. Ce sont des missions qui ont toujours existé dans l’aviation, déposer un agent en France occupée où ailleurs, même en 1914 avec le pilote Védrines derrière les lignes allemandes. Angela qui est une WASP ne pouvait pas se battre en combat aérien. C’est d’autant plus intéressant qu’elle n’ait pas d’avion armé et qu’elle se défende en fait grâce à ses qualités de pilote.

Angel WingsCôté avions vous avez fait fort avec des modèles rares dans cet album.

Avec des avions comme le Duck au début de l’album, le Goose et ensuite le Catalina qui étaient faits pour une mission précise avec un design adapté alors qu’aujourd’hui un Rafale est multi-tâches. Le Duck est un petit biplan avec un énorme flotteur. On dirait un jouet et en fait il est énorme. Quand de nos jours un vieil avion existe en vrai dans un musée il y a toujours un fan qui en a fait des photos détaillées. On a aussi des vols filmés en direct à bord de certains de ces avions par des pilotes avec une go-pro. J’arrive donc toujours à m’en sortir pour trouver de la doc précise.

On a donc quitté la jungle et on est dans le Pacifique.

C’est ce que j’ai trouvé marrant. Yann voulait faire le Pacifique dès le début mais moi je me suis dit pourquoi pas s’attaquer à la Birmanie avant. Ce qu’on trouve dans ce nouvel album c’est l’enfer au paradis. Des cocotiers, les îles mais c’est l’enfer de la guerre du Pacifique. L’atoll d’Ulithi où va se poser Angela un peu à l’arrachée en Micronésie a été transformé en base de repos des Marines avec toute la machine de guerre américaine qui récréait pour eux l’univers de leur home. C’est un peu l’arrière cuisine dont on parle rarement mais qui a bien existé.

Angela à une nouvelle histoire d’amour avec un sosie de Clark Gable ? Et puis il y a un autre clin d’œil ?

Yann m’a dit qu’il ne voulait pas un jeune pilote pour cet ancien amant d’Angela mais un type à la Clark Gable qui aurait pu être son instructeur. Alors pourquoi ne pas faire Gable en personne ? On a trouvé l’idée amusante. On a voulu aussi montrer que c’est la guerre. Un de ses anciens amants débarque, Angela le repousse mais bon. On s’est posé la question mais ce n’est pas très important ses amourettes. Le clin d’œil dont vous parlez c’est pour Le Lotus Bleu et Tintin, le méchant Japonais. Je l’ai fait à ma sauce. On le voit sur une page et on le reconnait bien. On le reverra peut-être.

Paradise birdsVotre façon de travailler n’a pas changé ?

Non. Je fais un crayonné poussé, puis je le scanne. La suite dont les couleurs c’est sur ordinateur. Je me suis fait plaisir avec deux pages en vis à vis à dessin unique sans cases, deux pages très graphiques avec une vision des combats du côté japonais et l’autre du côté américain. J’adore dessiner les avions japonais.

Cet album est dense. Angela revient sur l’agression qu’elle a vécu aux USA avec Maureen qui s’était confiée à elle.

La première trilogie a mis en place les personnages. Maintenant on peut faire progresser l’histoire dont celle de Maureen qui aurait pu être la maîtresse du fameux colonel Tibbets. Donc c’est lié à la bombe atomique mais si on sait qu’elle a été assassinée on ne sait pas quel a été son vrai rôle. Angela veut la venger et a tué le commanditaire qui lui a dit que c’était une traîtresse. On en saura plus dans les prochains albums bien sûr.

Vous êtes toujours très précis pour le moindre détail, équipement, uniformes, insignes.

Oui, il le faut et suis aidé par des collectionneurs sur l’équipement entre autres. Je demande et ils m’envoient des photos. Cela m’a servi par exemple pour la trousse de secours dont ce sert Angela dans l’avion pour soigner l’officier japonais. Idem pour le patch des Wasp en ouverture de l’album qui a été dessiné pour elles par Disney.

Paradise birdsEt maintenant, où va aller Angela ?

J’ai commencé la suite. Ce sera plus dur avec la bataille d’Iwo Jima, une ambiance très glauque. Clint Eastwood s’en est servi pour ses films. C’est une île avec du sable noir. Il y a cette photo très connue du drapeau US hissé par une poignée de Marines au sommet de la montagne. On a cantonné sur Iwo Jima une escadrille de Mustang, mon avion préféré, qui partaient escorter les bombardiers sur le Japon et les pilotes volaient pendant huit heures. Il y avait une source d’eau chaude que les Américains ont transformé en spa pour remettre en forme leurs pilotes. Authentique.

Et les fiancés d’Angela ?

Son fiancé de Malaisie peut revenir car il vole sur Mustang. Quant à l’agent de l’OSS on verra bien. Angela a le cœur qui va balancer entre ces deux hommes. Mais ce n’est pas l’essentiel. Angela va se retrouver dans cet univers d’Iwo Jima où Yann a déniché un Mustang avec un réservoir supplémentaire qui contenait en fait un canot de sauvetage. Une sorte d’avion de secours pour des pilotes naufragés. Donc Angela a des chances de le piloter ce Mustang mais il va falloir attendre un peu pour en savoir plus.

Paradise birds

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: