Angel Wings T5, Joséphine sur les sables noirs d’Iwo Jima avec Yann et Romain Hugault

La belle Angela est de retour. Comme annoncé par Romain Hugault, elle va aller faire un tour à Iwo Jima où les Marines ont pris pied mais où les Japonais résistent encore. Un Mustang très spécial va être son nouveau cheval de bataille et elle va recroiser le chemin de Rob, son amoureux transi. Têtu la jolie brune, elle re-pilote et mène son enquête pour savoir la vérité sur la mort de sa sœur. Yann et Romain Hugault ont peaufiné cet épisode, Black Sands, avant dernier du cycle Pacific. Après, la Corée ? Du haut de gamme inégalable.

Angel WingsLe destroyer sur lequel se trouvent Angela et Betty est coulé par un avion suicide japonais, un Ohka. Dans le ciel, Rob a eu son Mustang touché par l’explosion d’un avion ennemi mais il réussit à aller se poser à Iwo Jima. C’est là aussi où débarquent les filles. Complètement perturbée, Betty va être rapatriée aux USA. A Washington, Roosevelt est mort. Truman lui succède et veut mener à son terme le projet Manhattan, la bombe atomique qui devrait mettre un terme à la guerre. Angela arrive à convaincre le général Moore de lui laisser piloter un avion. Ce sera une Joséphine, un Mustang qui contient un dinghy de sauvetage largable à un équipage abattu en plein océan. Angela retrouve Rob et se jette dans ses bras. La jeune femme découvre aussi qu’Iwo Jima a des sources d’eau chaude que les Marines ont transformé en jacuzzi. Un bon bain brûlant qui va laisser des traces parmi la troupe. Les Japonais continuent à lancer des attaques contre les Marines au sol et Angela y participe.

Black Sands

Un album sur mesure où Yann rassemble des pistes, Angela amoureuse mais qui vit dans le souvenir de William, n’oublie pas sa sœur Maureen impliquée dans le projet Manhattan. Les scènes aériennes sont grandioses, entre autre celle des B-29 en route pour le Japon et les passes frontales des chasseurs du Soleil Levant. Les Mustang sont plus vrais que nature et le travail de recherche, de conformité à la réalité est époustouflant. Rien ne cloche. Avions, paysages, uniformes, ambiances, couleurs, Romain Hugault flirte avec la perfection et donne à ses personnages, dans le bain en particulier, un petit air à la Norman Rockwell, yeux écarquillés et surpris très yankee.

On notera pour les fans que trois versions de ce tome 5 sont disponibles, le grand format avec un drapeau japonais en prime 35 €, le tirage Canal BD avec un exlibris inclus signé 16 € et le tirage normal. Allez, pour Noël, offrez vous le trio, vous ne serez pas déçu. Mais faites vite car ils risquent d’être épuisés rapidement.

Angel Wings, Tome 5, Black Sands, Paquet, 14 €