Angel Wings T6, Atomic, la fin du thriller aérien de Yann et Hugault

Et voilà, on l’a enfin ce tome 6 d’Angel Wings, Atomic. On en avait beaucoup parlé avec Romain Hugault mais top secret pour les détails. On l’attendait donc avec impatience et plaisir anticipé. Autant dire de suite qu’on n’a pas été déçu car Yann a joué la carte du thriller bien ficelé, à tiroirs, pour cette fin de cycle et Romain Hugault a encore plus travaillé les personnages qui jouent un rôle important dans ce puzzle machiavélique, ses avions ayant déjà atteint le septième ciel de la perfection. Espionnage, bombe atomique naissante, OSS, Paul Tibbets, le vrai celui d’Hiroshima, en personne impliqué ?, Japonais au bord du gouffre, Angela saura-t-elle enfin la vérité sur la mort de sa sœur ? Il faudra bien regarder toutes les pages jusqu’à la dernière.

Angel Wings
La couverture de la version grand format

1935, un couple dont une mineure se fait prendre en pleine action par un flic à Miami. En 1944, ce même flic largue toute l’affaire à deux hommes en noir. A Tinian, aux Mariannes, après Iwo-Jima, Angela débarque alors que des escadrilles de B-29 se regroupent sur l’île pour aller bombarder le Japon dont le 509e Squadron de Tibbets. Angela part à la rencontre d’une WASP qui a connu sa sœur Maureen, Dora. Mais elle se fait prier pour parler. Elle avoue enfin qu’elles étaient avec Maureen convoyeuses de B-29 et que la jeune femme avait eu à l’époque une relation passionnée avec le colonel Tibbets. Pendant un exercice où elles pilotaient un B-29, la grosse bombe factice, attachée en soute, s’était accidentellement détachée. Maureen et Dora stationnées étaient retournées à de banals convoyages. Ce qui n’explique pas pourquoi elle a été ensuite assassinée.

Atomic

On n’en dit pas plus car le suspense de Yann se construit et se dévoile peu à peu, à plus ou moins fines touches. Mais voilà, Yann est un grand manipulateur devant l’éternel. Un album où tout s’enchaîne à merveille avec des moments aériens incroyables comme le crash d’un Privateer superbement mis en scène par Romain Hugault qui marque par son dessin toute la force de l’action. Un cycle qui clôture les aventures d’Angela pendant la guerre contre le Japon. Comme on l’a déjà dit elle devrait retrouver l’Asie pour de nouvelles aventures pendant la guerre de Corée. On l’attend avec déjà impatience.

Angels Wings, Tome 6, Atomic, Paquet, 14 €, Version grand format, 35 €

Atomic

7 Commentaires

  1. Le tome 6 est très décevant
    Bâclé ou à court d’inspiration ?
    Rien ne suit, ni le graphisme, ni le scénario, ni l’intrigue
    Dommage

    • Vous êtes pour le moins sévère, car, bien au contraire, je maintiens que Romain Hugault a peaufiné les personnages, de Tibbets à Dora, et Yann a signé une fin de cycle loin d’être bâclée. Ce n’est pas son style. Toute sa carrière le prouve. Ni celui de Hugault. On est sur un thriller dans ce tome 6 et pas dans une suite de duels aériens ou de spots aéros. Ce qui a dû peut-être vous étonner. Le dessin des B 29, du Privateer, les ambiances sont dans la plus pure lignée du duo dont on attendra avec impatience la prochaine collaboration. En maintenant ce qui a été dit dans la chronique, mais à chacun sa vision d’une oeuvre.

    • tout à fait d’accord ! on ne comprends plus rien à rien dans ce tome !

  2. parfait !!!

  3. Romain Hugault s’est perdu ! Si ! le tome 6 est décevant ! Malheureusement, une déception attendue vue les deux parutions précédentes. Au fil des tomes, vraisemblablement du fait de l’élargissement du public, les albums se son aseptisés. Terminée la délicieuse alchimie qui mêlait, avec finesse, avions mythiques et pin-up aux dénudés troublants. Reste le graphisme époustouflant et un scénario juste acceptable. Mais l’équilibre est rompu, l’affaire à dérapé vers la BD pour jeunes adolescents…

  4. je viens de recevoir et de lire cette dernière aventure d’angela ! les dessins sont toujours superbes mais pour le reste ….le scénario..de yann ……épilogue des aventures …………….très très décevants ! A ni rien comprendre ! le professeur moutarde avec le et ? vraiment dommage !!!!

  5. J’ai relu les 3 tomes du cycle Pacific pour découvrir le tome 6 : Le dessin de Hugault est toujours exceptionnel tant pour les avions que les vues générales des îles du Pacifique. La chute finale proposée par Yann est un peu surprenante et de ce fait manque d’explications, mais pourquoi pas…. Néanmoins, si Angela revient ce sera bien de remettre un peu les compteurs à zéro pour un nouveau scénario !

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*