La Boîte à musique T5, belle fin de cycle pour Noël

C’est un de ces phénomènes rares en BD. Le bouche à oreille, le talent des scénaristes, le support d’un hebdo comme Spirou et l’adhésion d’un jeune public ont fait de La Boîte à musique une sorte de Harry Potter en cases et bulles. Carbone a su trouver le ton et Gijé un trait enchanté. On en est au tome 5, Les plumes d’aigle douce qui boucle le cycle. Rassembler les cinq albums en un joli paquet avec ruban pourrait faire, sur le fil du rasoir, un superbe cadeau de Noël. Nola va-t-elle pouvoir rouvrir la porte vers l’Héxomonde ? On va vite le savoir mais suspense oblige, ce sera au lecteur de découvrir comment et si oui. A moins que…

La Boîte à musique

Nola est bloquée mais Anton va tenter de trouver une solution. Nola est paniquée et veut revoit son père. Impossible de faire exploser la porte car Pandorient serait envahie. La clé est peut-être tombée à côté. Igor et Andréa se demandent si elle sera visible. Andréa va vérifier. La clé par terre près du bureau mais comment la remettre en place ? La poudre de lévitation mais la recette est longue. Tous vont s’y mettre mais il faut des plumes d’aigle douce. L’herboriste n’en a plus et en plus il y a des pétitions pour ne pas tuer des animaux pour quelques plumes. Et la chasse va être interdite. Alors comment Nola va pouvoir faire ?

Une belle aventure encore une fois très bien tournée, pleine de péripéties, de gentillesse aussi, de bonne humeur. L’aigle douce a encore de beaux jours devant lui. On découvre de nouveaux personnages et des informations sur la maman de Nola. Mais ça ce sera pour la suite et le nouveau cycle. Magique.

La Boîte à musique, Tome 5, Les Plumes d’aigle douce, Dupuis, 12,50 €

3/5 - (2 votes)