La Boîte à musique T3, Pandoccident refait surface

Le tome 3 que nous avait annoncé Carbone lors de notre rencontre à Lagrasse. La Boite à musique continue dans ce tome 3 à faire entendre sa mélodie innovante et pleine de charme. Un évadé du monde de Pandorient va semer la pagaille chez Nola. Cyprien, c’est lui, est en plus transformé en arbre. Il va bien falloir qu’il rentre chez lui mais il aimerait bien savoir quels sont les secrets de l’Hexomonde. Sauf qu’il va encore y avoir de la visite chez Nola. Où est Pandoccident ? Un monde de plus et tout se complique. Carbone ouvre de nouvelles pistes sous le crayon désormais très bien rodé de Gijé. 

La Boîte à musique Après Cyprien qui a débarqué chez elle, ce sont trois curieux personnages qui sont arrivés chez Nola. Ils ont des cornes, les yeux lumineux et veulent savoir si ils sont à Pandoccident. Nola est effrayée et appelle Igor et Andréa à l’aide. Sans le vouloir, Cyprien leur a ouvert la voie. Ce sont des Cornelius. Anton et la maman des enfants débarquent aussi, furieux. Il va falloir dire la vérité à Nola sur l’histoire de Pandorient qui a été envahie autrefois par les terribles Séléniens. Il a fallu résister et se battre. C’est Annah, maman de Nola qui a eu la charge de Pandoccident qui pourrait bien être dans l’Hexomonde.

On rebat les cartes. Il va falloir jouer serré et aller vite. D’autant que le père de Nola a subit des dommages collatéraux. Une chasse aux intrus dans un paysage assez féérique de Noël blanc, des rebondissements, plein de nouveautés qui relancent l’action, des personnages et des sorts, Carbone dramatise en douceur le récit. Beaucoup de charme, de poésie et de tendresse dans cette série.

La Boite à musique, Tome 3, À la recherche des origines, Dupuis, 12,50 €

À la recherche des origines