Noël des BD sous le sapin épisode 2, de Rusty Brown à Carbone et Silicium

On continue avec une sélection de titres, d’albums parfois atypiques qui méritent leur place sous le sapin. Aussi bien pour les amateurs viscéraux de BD que pour ceux qui voudraient s’initier en douceur, par curiosité ou plaisir mais avec des œuvres d’exception. Un épisode 2 avec deux titres forts dont on n’avait pas parlé en direct, à découvrir absolument, qui sont à la Une de l’actualité pour des prix à venir et ont, en plus une belle livrée, pour en faire des cadeaux de qualité.

Rusty Brown

Avec Rusty Brow de Chris Ware, on ne fait pas dans le plus classique. Mais quel talent, quel ouvrage incontournable dans la plus pure lignée de son Jimmy Corrigan qui reste un OVNI, une sorte d’autobiographie hors normes primé à Angoulême en 2003. Building Stories ensuite et enfin Rusty Brown qui a été sélectionné pour le Fauve d’Or d’Angoulême 2021. C’est la forme, le dessin pointilleux, arrondi, les détails, le découpage ou encore la mise en page qui, en plus du scénario, font de ce recueil, format à l’italienne de 356 pages un travail jamais déroutant mais fascinant.

Une vie au quotidien dans un coin pas vraiment joyeux du Nebraska, Rusty vit à travers ses super-héros sous l’œil de William son père qui est conscient que rien ne colle plus vraiment dans sa propre vie. Rusty est harcelé à l’école. Quand Chalky intègre sa classe, l’espoir renait pour lui. Des destins en parallèle dans un récit qui graphiquement les matérialise aussi en bandeau bas de page, une grande émotion, de la tristesse aussi car les sentiments s’entre-choquent. Dès les premières pages, en calant bien le bouquin, on plonge à la suite de Rusty, un peu comme dans une série qui accroche, et dont on enchaine les épisodes dans le feu de la passion. Peut-être un des meilleurs cadeaux à faire en BD.

Rusty Brown, Delcourt, 49,95 €

Carbone & Silicium

Pour Carbone et Silicium de Mathieu Bablet, parmi les finalistes du Grand Prix des critiques, l’album a été pour beaucoup la révélation 2020. On avait été bluffé par Shangri-La. On part en 2048 où on met au point des robots dernière génération qui seront les aides d’une population vieillissante, des agents hospitaliers. Premières paroles, l’idéal serait de détruire tous les humains, vrais problèmes de la planète. Quelle sera la durée de vie de ces androïdes ? Créés par Noriko, Carbone et Silicium auront une enveloppe charnelle, communiquent entre-eux et leurs capacités sont exceptionnelles.

Carbone & Silicium

Mais il peut y avoir des dérapages, des accidents, des prises de consciences, des émotions et finir par être séparés pour avoir voulu fuir vers le monde extérieur. Leurs vies vont suivre des voies différentes, chacun de leur côté. Ils survivent et traversent les siècles sur une Terre qui se désagrège dévorée par les catastrophes climatiques, les bouleversements politiques. Mais ils ont une certitude, sagesse et intelligence ne peuvent être que collectives. Un dessin original de Bablet, un discours prophétique et un très bon travail d’éditeur pour un album superbement relié de 272 pages sut un format de 24 par 32 cm. Une œuvre qui ne peut laisser indifférent.

Carbone & Silicium, Label 619, 22,90 €

Carbone & Silicium