Nevada, le long voyage de Marvin

On repasse ce texte avant tout parce que l’album est très bon et aussi pour donner la bonne orthographe du nom du scénariste Fabien Dreuil.

NevadaC’est un reportage à la télé sur un accident dans le Nevada qui va faire bouger Marvin. Qui a-t-il reconnu sur le petit écran et pourquoi prend-il la route depuis Montréal pour descendre dans le sud des États-Unis ? Même si Marvin doit aller ensuite à San Diego pour régler son divorce. Un point de départ nerveux pour le tome 1 de Nevada avec des Québécois aux manettes, Fabien Dreuil (désolé pour la faute sur le nom et merci pour le message) et Xavier Hardy au scénario, Simon Leclerc au dessin.

Arrivé dans le Nevada, Marvin va devenir le garde du corps de Yuri, la fille de Sam, un garagiste dont il veut gagner la confiance. Yuri a des ennemies au lycée, trois garces qui lui en font voir de toutes les couleurs. Et dans la petite ville il y a des histoires de fric, d’influence avec un Monsieur Jenkins tout puissant et son chauffeur, Santore. On est dans un film noir où le passé de Marvin dans les Forces Spéciales, les Bérets Verts, va ressurgir. Il apprend à Yuri à se défendre mais les flics du coin vont l’ennuyer. A suivre.
Une ambiance bien balancée, mystérieuse, glauque, bien rendue par le dessin. On y croit et on s’embarque avec Marvin dans un voyage dangereux.

Nevada, Tome 1, Glénat, 13,90 €