Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes, reportage

Le drame quand on lit l’excellent reportage graphique de Frédéric Debomy et Benoît Guillaume, c’est de penser qu’aujourd’hui, pas grand monde ne s’intéresse encore à l’avenir de la population musulmane en Birmanie. Pourtant grâce à Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes, le panorama objectif d’une situation dramatique, celle d’une purge ethnique violente sans pitié d’une minorité nationale devenue étrangère pour cause de religion. Très détaillée, riche en texte dans lequel il faut se plonger avec attention, cette immersion en terre birmane montre comment la politique sait surfer sur les instincts les plus primaires d’une population, la peur aussi d’une contagion de pays asiatiques musulmans. Une leçon que donne cet ouvrage courageux et qu’il faut méditer car possible à l’encontre d’autres populations en Europe entre autres comme on la déjà vécu. Album disponible. 

Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes Aung San Suu Kyi a été une icône pour le monde occidental. Interdite et confinée, déjà, par les militaires birmans, on suivait au jour le jour, mois après mois son action rebelle qui lui donnera le Prix Nobel de la Paix. Et le pouvoir malgré la puissance de l’armée qui a compris qu’il valait mieux négocier pour régner. Il y a eu ensuite les exactions militaires, bouddhistes contre la minorité musulmane Rohingya qui vit à l’ouest de la Birmanie. L’Occident qui avait eu finalement Aung San Suu Kyi au pouvoir, s’est rapidement désintéressée de leur sort.

C’est en suivant Frédéric Debomy et Benoît Guillaume qu’on comprend toute l’ambiguïté du pouvoir birman. Ils vont rencontrer des témoins, des dirigeants sous l’œil vigilant de l’armée et de la police. Culte de la personnalité pour une Aung San Suu Kyi qui ne se mouille pas, les deux auteurs remontent le cours de l’Histoire. L’extrémisme, le racisme, la haine, les Rohingya pour ceux qui n’ont pas fui au Bangladesh dont les Birmans les disent originaires, sont persécutés en Birmanie. La coexistence pacifique et nationale a volé en éclat, attisée par certains moines bouddhistes sous la houlette de Wirathu, un religieux virulent. Le vernis de démocratie birmane n’a pas résisté longtemps aux habitudes des années passées sous la dictature militaire.

Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes

Quel est le vrai rôle de Aung San Suu Kyi, son évolution personnelle ou pragmatique face aux militaires ? Nationalisme ou patriotisme, manipulations, les Nations Unies bafouées, la place des femmes en Birmanie, un album qui apporte des faits, les décortiquent avec une authentique rigueur journalistique. Un tour d’horizon édifiant et nécessaire.

Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes, Massot Éditions, 21,90 €

Aung San Suu Kyi, Rohingya et extrémistes bouddhistes