Jordi Lafebre et Yoann associés pour le meilleur dans l’expo de rentrée de la galerie Maghen

La galerie Daniel Maghen présente une exposition consacrée à deux dessinateurs virtuoses, deux grands noms du 9e art, Jordi Lafebre avec sa série Les Beaux Étés (Dargaud) et Yoann avec Spirou et Fantasio, SuperGroom (Dupuis), Toto l’ornithorynque et Donjon Monsters (Delcourt). Cette expo se tient jusqu’au 18 septembre 2021 à Paris.

Lafebre et Yoann

Les Beaux Étés de Jordi Lafebre et Zidrou est l’une des meilleures séries familiales parues ces dernières années. Aussi généreuse que solaire, elle retrace les aventures de vacances d’une adorable famille belge, les Faldérault. Pour ce récit, Jordi Lafebre a trouvé l’équilibre parfait dans un style graphique épuré, expressif et dynamique et donne vie à une galerie de personnages aussi attachants que touchants, tout en soignant les décors, les paysages et les couleurs estivales. Un talent d’une rare virtuosité qui révèle toute la fraîcheur et la poésie de cette histoire. L’exposition présente une quarantaine de planches originales en noir et blanc issues des cinq premiers tomes de la série, ainsi que des couvertures et des illustrations originales en couleurs. Également l’auteur de Malgré tout (Dargaud), Jordi Lafebre présentera une série d’illustrations inédites inspirées de l’univers et réalisées pour l’événement.

L’exposition met également à l’honneur le travail de Yoann, un talentueux héritier de Franquin, qui a repris avec brio les aventures de ses célèbres personnages, Spirou, Fantasio et le Marsupilami. Elle rassemble près de 200 planches et illustrations tirées de ses albums de Spirou et Fantasio et SuperGroom publiés chez Dupuis, et de ses séries Toto l’ornithorynque et Donjon Monsters chez Delcourt. Dessinateur hors pair, Yoann est capable d’adapter son style graphique à ses différentes séries, passant du noir et blanc à la couleur directe avec une facilité désarmante. Les planches à l’acrylique de Toto l’ornithorynque sont la preuve de son immense talent de coloriste qui s’exprime à travers une palette de couleurs vives, parfaitement maîtrisées. Tandis que les planches noir et blanc de Spirou dévoilent l’efficacité d’un encrage plus classique, extrêmement dynamique, qui nous replonge au cœur des aventures du plus célèbre des grooms.