Les Aventuriers du Transvaal T2, l’or se barre

A la recherche de l’or de la République du Transvaal, la fougueuse Marleen (qui parfois devient Maureen) poursuit sa route semée d’embuches. Il y a même un certain Churchill qui prend des photos dans de superbes paysages qui, allez savoir pourquoi, font penser un peu à l’univers si ce n’est aux ambiances de Léo. On est en plein dans la seconde guerre des Boers et Jean-Claude Bartoll (Le choix du roi) signe un western sud-africain où les Colt aboient et la caravane essaye de passer. Distrayant, classique et un dessin de Bernard Köllé qui assure action à grand spectacle au pays des Zoulous dans ce tome 2 des Aventuriers du Transvaal.

Les Aventuriers du Transvaal

Marleen chevauche avec Pit et Ortzi le Basque. Elle suit la piste de son père et avec lui celle de l’or du Transvaal. Ils trouvent des traces sur la piste mais derrière eux il y a Sullivan et ses Rangers qu’un guide aborigène aide à pister les fuyards. Attaqués par les Zoulous, le trio se réfugie dans un tunnel avec ses chevaux et sort dans une vallée inconnue. Un curieux temple y est érigé et une tribu y vit. Ils vont avoir des nouvelles du passage du père de Marleen mais rapidement la tension monte.

Indiana Jones et tous les films dans le genre sont évocables à la lecture de cette aventure épique et où on sacrifie à tour de bras de jeunes vierges. Les objectifs vont se modifier dans ce tome 2 qui relance le débat.

Les Aventuriers du Transvaal, Tome 2, La Mystérieuse cité d’Orphir, Glénat, 13,90 €

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous aimerez également