Europa, Leo, Rodolphe et Janjetov repartent dans les étoiles

Europa est le titre de la nouvelle série signée par un duo familier, Leo et Rodolphe (Centaurus), appuyés au dessin par un autre de leurs proches, Zoran Janjetov. Pas de surprise car on reste sur du classique maîtrisé depuis la saga Aldebaran. Cette fois sur une planète où on a trouvé une mer souterraine, deux expéditions ne répondent plus. D’où un troisième groupe qui part pour en savoir plus. Rien donc de bien nouveau au programme sauf que bien sûr on risque d’être surpris. Une palette de héros atypique, un monde où tout peut arriver, des créatures probables hors normes, Leo et Rodolphe en remettent une couche, comme on dit, pour cinq albums. Et ça marche d’autant que Janjetov sait maintenant où il pose son pinceau dans la droite ligne du dessin de Leo qu’il a adapté à son propre talent. Bienvenue sur Europa où tout n’est pas très net. Sur Terre non plus.

Europa

Suzy vit chez sa sœur. Pilote de vaisseau spatial ultra-douée, elle a un défaut, un caractère qui flirte avec l’autisme. Ce qui lui joue des tours et empêche qu’on la choisisse. Cette fois il y a urgence. Sur Europa, deuxième lune de Jupiter, deux missions d’exploration de son océan disparu, ne répondent plus. Suzy est contacté par le colonel Delarue, pour devenir le pilote du vaisseau qui avec une nouvelle équipe doit partir sur Europa. Suzy, du groupe français d’astronautes de l’ONU, est très expérimentée et c’est le seul choix possible pour rejoindre la station spatiale d’Europa. Avec elle, Bella Sontag, Anton Sorg, le médecin Vincent Cassani, Winston Pump planétologue qui n’a aucune envie d’y aller. Sur Europa on a recueillit des films vidéo qui montrent qu’il y a eu de la casse, des pannes et des tensions, un message incompréhensible. Il y a bien un mystère qu’il faut résoudre. Le patron de l’expédition sera Paul Douglas, un cas douteux efficace mais difficile à gérer lui aussi.

Europa

Allez on passe sur Paul Douglas à qui Janjetov (en accord vraisemblablement avec les scénaristes) a donné le visage de Robert Mitchum, sauf erreur. Lui et Suzy vont former un couple déjanté mais pro donc incontournable. On y ajoute une bonne dose d’ésotérisme religieux style Da Vinci Code qui apporte un plus intéressant et dans l’esprit de Leo pour qui le fanatisme religieux est une plaie. Plus toutes les péripéties possibles sous les étoiles et une planète à secrets qui pourraient révolutionner l’avenir de l’humanité. Bonnes ambiances, décors, personnages dont un flic romain astucieux, Europa est une destination à conseiller sans hésiter.

Europa, Tome 1, La lune de glace, Delcourt, 12 €