Kid Paddle et Game Over en pleine forme

Kid PaddleKid Paddle revient, avec sa panoplie d’idées saugrenues, son obsession de joueur sur consoles et une petite blonde qui lui ferait bien de l’œil. Quant à son père Paddle aimerait bien qu’il devienne un mutant, héros de programme, mais bon c’est pas gagné. Il y a aussi le copain Horace qui est celui sur qui tous les ennuis tombent. Paddle a une sœur qui le prend définitivement pour un irrécupérable.

Dans ce tome 13, Kid Paddle, Slime Project, Midam mélange parfois Paddle et Game Over. On est dans le drôle avec un bon goût de gore sympa même quand on apprend comment est faite la viande hachée des hamburgers. Le plus fort de Midam est de casser dans sa planche le gag et de passer d’une bulle à l’autre à des ambiances très différentes. Et puis Paddle est l’idole de toute une génération. Dont acte.

Kid Paddle, Tome 13, Slime Project, Glénat, 10,95€

Game overEt enchaînement avec le nouveau Game Over, le tome 9, Bomba Fatale. Le sympathique mais très bête Petit Barbare continue à tenter vainement de passer les épreuves des niveaux du jeu dans lequel il est. On a tous connu ces frustrations abominables de se faire exploser alors qu’on croit être sortie de l’auberge. En résumé Game Over c’est ça. Il dérape aussi le Petit Barbare et carbonise souvent la jolie princesse qu’il doit sauver. A chaque planche, game over et il perd la vie, on le sait, de façon généralement violente. Reste qu’on ne peut que rester ébahi devant les trésors d’imagination qu’il faut aux dessinateurs, de Midam à Philippe Auger ou Netch, et aux scénaristes pour renouveler l’action.

Game over, Tome 9, Bomba Fatale, Glénat, 10,95€