St Ex, une vie de pilote avec Romain Hugault et Bernard Chabbert

En mai dernier, on avait pu bavarder avec Romain Hugault, faire une interview dans laquelle, certes il évoquait le futur d’Angela, mais surtout son nouveau projet, St Ex, un album dont il signait les illustrations sur un texte d’un grand spécialiste de l’aviation, Bernard Chabbert. Le livre vient de sortir dans plusieurs livrées dont celle somptueuse, tirée à 200 exemplaires pour la librairie Parenthèses à Nancy et la version classique de Paquet qui sera sûrement accompagnée d’une version luxe.

St Ex

Que dire de Saint-Ex quand on est un passionné d’aviation ? Qu’on l’a d’abord connu pour Le Petit Prince, pour ses autres bouquins Vol de nuit, Terre des Hommes, sa mort bien sûr sur son Lightning, avion difficile pour une pilote déjà âgé, et qui reste encore un mystère. Enfin il y aura l’Aéropostale, Mermoz. C’est toute sa vie, celle avant tout d’un pilote que l’on retrouve dans ce livre superbe aux dessins sur pages dépliantes, au coup de crayon magique de Romain Hugault et un récit captivant de Bernard Chabbert. Voici ce que ce dernier dit de son St Ex : « Comment baptiser un tel bouquin ? Un livre sur l’histoire d’un type qui combine à lui seul l’ensemble des fantasmes du XXe siècle. Finalement, St Ex c’était un prince. Seul dans son avion, encombré de tuyaux, comme un malade dans un hôpital aux dernières extrémités. Un cockpit, espace minuscule dont on connaît toute l’hostilité. C’est une image très forte en émotions. Le St Ex qui est dans ce Lightning, la personne qu’il est devenue, ce bonhomme-là est véritablement « un Prince dans sa citadelle. »

Et c’est vrai que le parcours de Saint-Exupéry, découvreur de lignes aériennes au Maroc, l’Amérique du Sud, des tentatives de records du Caudron, pilote de guerre en 1939, pause à New York pour Le Petit Prince et retour en vol en 1943, est celui d’un fou de l’air. Chabbert avec un ton chaleureux, précis, qui connait son sujet sur le bout de l’aile, passe au tamis la vie d’un homme qui finalement aurait pu s’éviter d’aller au bout de sa saga aérienne. Mais après tout, il l’a choisit et sa mort, mystérieuse ressemble beaucoup à une fin de non recevoir.

Romain Hugault s’est donné à fond dans ce St Ex : « Ce livre est une véritable respiration dans mon travail d’auteur de bandes dessinées. Comme St Ex pouvait être à l’étroit dans son cockpit, ce livre m’a permis, pour une fois, de travailler en grand et de faire exploser mes habituelles cases de BD. J’ai pu faire des illustrations dans lesquelles l’histoire se raconte d’elle-même. On ne s’est pas donné de contraintes dans ce livre. Et ça, c’est fantastique. Vous ne trouverez pas tous les jours, dans un livre, des illustrations, à déployer, de près d’un mètre, qui viennent agrémenter l’écriture d’un auteur. C’est une galerie de la vie de St Ex que j’ai pu développer sans limite. Je n’ai besoin de rien. Si, d’un papier et un crayon… et là, je peux tout faire ! »

St Ex

Dire que ce St Ex est indispensable à plus d’un titre est un évidence sans appel. Émotion, pudeur, tendresse, action, ampleur du trait, on accompagne St Ex avec Hugault et Chabbert qui forment désormais un trio indissociable.

St Ex, Un prince dans sa citadelle, Paquet, 29 €