L’Insurrection, avant l’orage, la tragédie de Varsovie en 1944

L’insurrection de Varsovie contre les occupants Allemands en 1944 est une tragédie qui aurait dû faire honte aux Alliés. La résistance polonaise prend les armes alors que les Russes ne sont plus qu’à quelques kilomètres. Mais les troupes nazies n’évacuent pas et au contraire exterminent les résistants sans que personne ne bouge, ni les Russes trop heureux de voir de futurs opposants disparaître, ni les Anglais qui ne livrent pas d’armes et refusent de parachuter une brigade polonaise constituée en Angleterre. L’Insurrection de Marzena Sowa commence juste avant les combats. Le dessin de Krzysztof Gawronkiewicz, dit Gawron est écrasant, dans la ligne de ces rues bientôt dévastées, en clair obscur, trait précis.

L'InsurrectionLes Allemands viennent d’écraser le ghetto juif de Varsovie il y a un an. Alicja aime Edward, Krystyna va bientôt se marier. Mais chacun a une vision différente de son devoir. Se battre, attendre, résister, la fin de la guerre semble proche en ce printemps de 1944. Enseigner le Polonais est interdit. Et que dire d’une Polonaise qui aime un Allemand ? Vivre, survivre au jour le jour depuis la défaite de 1939. Jan diffuse des journaux clandestins et fait cacher des uniformes aux filles. Rafles, exécutions, la ville est prête au pire tout en croyant encore au bonheur, à la libération.

Marzi qui raconte la vie au quotidien en Pologne d’avant la chute du Mur a fait connaître Marzena Sowa. Polonaise, elle pouvait mieux que quiconque se pencher sur la tragédie de Varsovie, l’abandon de toute une population à la mort pour des raisons exclusivement politiques. Staline voulait sa part de Pologne mais sans une résistance capable de s’opposer au régime soviétique. Gawron transforme Varsovie en décors de ce drame sanglant, très graphique, avec des perspectives étonnantes que la couleur n’enrichit qu’en fin d’album.

L’Insurrection, Tome 1, Avant l’orage, Dupuis Aire Libre, 15,50 €

Avant l'orage