Brigade Verhoeven, Irène, échec au roi

L’été dernier Yannick Corboz avait livré à ligneclaire ses sentiments sur son adaptation des aventures du commissaire Verhoeven, héros atypique des très noirs polars du brillant écrivain qu’est Pierre Lemaître. Après le premier tome magistral dont Bertho a écrit le scénario, adaptation du roman Rosy and John sous le titre Rosie, on passe à Irène et, là, on rentre dans le très dur. Corboz confiait « Le prochain, Travail soigné, s’appellera en BD, Irène. C’est très intéressant car toutes les intrigues tournent autour de femmes. Irène, c’est l’épouse de Verhoeven. On est dans du noir pur ». Une intrigue soignée et des coups de théâtre diaboliques, car qui mène vraiment l’enquête ? Qui manipule l’autre ?

Brigade VerhoevenCamille Verhoeven est un un futur père heureux. Camille sa femme est enceinte. Appelé sur un scène de crime à Courbevoie, il découvre un spectacle ignoble. Deux corps ont été découpés en morceaux. Avec son équipe, il découvre vite que rien ne sonne juste, qu’il y a comme une mise en scène très élaborée. Des signes bidons ont été ajoutés. Mais Verhoeven ne se doute pas que le meurtrier vient de le choisir pour poursuivre son œuvre maléfique. Verhoeven, qui n’a toujours pas réglé ses comptes avec le souvenir de sa mère, peintre célèbre, cauchemarde. Soudain, il comprend qu’un meurtre plus ancien au Tremblay était un reconstitution du roman le Dahlia Noir, le célèbre polar. Ce que le juge d’instruction, bornée à souhait réfute, ne voulant pas faire de liens avec celui de Courbevoie. Son adjoint, Jean-Claude, commence à lui faire faire du soucis. Il semblerait avoir une vie privée mouvementée. Harcelé par un journaliste, Buisson, il se met à chercher parmi les polars connus un lien avec le crime. Un libraire le contacte. American Psycho a servi de modèle pour Courbevoie. Une autre mettre commis en Angleterre correspond aussi à un polar. Quel sera le prochain ? Le meurtrier écrit au commissaire. Et Buisson, le journaliste, en ajoute une couche.

Irène

Tout dans ce polar est question de faiblesse, de faille, personnelle, affective ou morale. C’est là où Lemaître est un vrai talent. Il sème ses indices, les brouilles ensuite, puis tout redevient évident. Pas sûr. Son Verhoeven que Bertho et Corboz se sont appropriés de belle manière est un chef d’œuvre d’un machiavélisme très littéraire et peaufiné. Travail soigné est le premier des Verhoeven en roman. D’une efficacité redoutable. L’album est vraiment à la hauteur. Une adaptation est toujours un challenge. On l’a vu avec Nymphéas Noirs. Dans ce cas, c’est une réussite remarquable.

Brigade Verhoeven, Tome 2, Irène, Rue de Sèvres, 16 €

Irène