La Honte et l’oubli, la guerre oubliée aux Philippines

On parle peu des déboires coloniaux de l’Espagne en particulier aux Philippines à la fin du XIXe siècle, puis à Cuba contre les USA. Raison pour laquelle cette nouvelle série, La Honte et l’oubli, apporte un regard intéressant sur le sujet dans une ambiance d’aventures romanesques à héros singulier. Félix part faire son service militaire à Manille où il doit rejoindre son ainé José. La conscription se rachète à l’époque et permet d’aider sa famille en difficulté. Mais les événements vont mal tourner. Espagne, USA et indépendantistes vont se faire une guerre à outrance. Gregorio Muro Harriet est au scénario et raconte cet épisode de son Espagne natale. Pour le dessin, c’est Alejandro Macho Andrès qui s’est associé à Harriet. Quand la grande histoire rejoint la petite, une série qui en dévoile beaucoup sur les USA autre puissance coloniale à faux prétextes qui vont administrer les Philippines jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Même si le Japon fait main basse sur l’archipel dès 1941 et capturera la garnison US.

La Honte et l'oubli1897, Félix travaille dans une mine en Espagne. Son père a un accident. Il faut de l’argent pour le soigner. Seule solution, qu’il accepte de prendre la place d’un conscrit qui part pour Manille contre une rétribution. Félix accepte d’autant que son frère est aussi dans l’armée aux Philippines. Dès son arrivée, José s’est révélé comme un tireur d’élite mais une forte tête. Parmi la troupe, Ponzona un chef de bande dangereux mais aussi un médecin lieutenant proche de ses hommes, Salgado. A Manille, les indépendantistes savent que les USA risquent de déclarer la guerre à l’Espagne. Félix connait une famille française sur place, les Pelleron qui ont une fille, Véronique qui fait partie des Indépendantistes. José a lui aussi rencontré les Pelleron. Un navire US touche une mine. Une bataille navale commence.

La victoire maritime américaine sera le fait du hasard et de l’indécision espagnole. La guerre fera un carnage parmi la population. Pour la suite, ces sont les deux frères que l’on suit pendant les combats terrestres avec José tireur chevronné. Des scènes très enlevées, bien construites et précises, toujours avec des détails précis sur cette guerre oubliée. Une série découverte qui comportera deux albums.

La Honte et l’oubli, Tome 1, Le désastre, Glénat, 14,50 €

Le désastre