Enki Bilal s’expose chez Barbier et Mathon à Paris le 23 septembre avec Graphite in progress

Une exposition Bilal ça s’annonce et surtout on se prépare à en apprécier tous les détails. C’est la galerie Barbier et Mathon à Paris qui reçoit Bilal du 23 septembre au 12 novembre prochain.

Graphite in progressNom de l’exposition, Graphite in progress et donc du crayon pour cette nouvelle rencontre avec l’un des plus brillants et créatifs artistes contemporains. Pas d’album, pas de BD mais près de 250 crayonnés et esquisses sur calque de la main de Bilal accrochés aux cimaises de la galerie. On se rassure. Barbier et Mathon a fait un recueil de ces dessins édité par ses soins qu’il faudra surtout ne pas manquer.

Comme le précise le communiqué consacré à cet ouvrage « L’odeur du crayon fraîchement taillé est dans nos gènes, ad vitam. » Ces quelques lignes sont signées par Enki Bilal. Elles disent tout de la vocation de Graphite in Progress, superbe recueil de 229 esquisses : rendre hommage à la magie du trait, tracé sur une feuille de papier par la simple grâce d’un coup de crayon. Ce livre est presque un paradoxe. Car Bilal, pour l’amoureux de bande dessinée, est avant tout l’homme de la couleur. Avec ses ambiances de bleu (le fameux « bleu Bilal », comme on parle du « bleu Klein »), ses traînées faites de vert, de gris ou de rouge qui dessinent des am – biances entre chien et loup, caractéristiques de ses univers incertains et de ses personnages entre deux mondes.

On approche un Bilal intime, oscillant entre couleur et noir et blanc, ses esquisses ont toutes eu un destin et leur vie va se poursuivre à travers le livre mais aussi leur vente tout au long de l’exposition.

Vernissage de l’exposition le 22 septembre.

Enki Bilal, Graphite in Progress, Éditions Barbier & Mathon, 252 pages, 20,5 x 16 cm, 35 €