Le monde du 11 Septembre, une fresque d’Enki Bilal au Mémorial de Caen

En 2008, le Mémorial de Caen avait présenté, en partenariat avec le New York State Museum, la première exposition en Europe consacrée au 11 septembre 2001. Elle avait accueilli plus de 100 000 visiteurs. Pour les 20 ans de cette attaque sur le sol américain, le Mémorial a voulu dire à ses visiteurs que notre monde contemporain reste malheureusement celui de l’après 11 septembre 2001. D’où ce titre « Le monde du 11 Septembre ». Le dessinateur Enki Bilal a accepté de participer à cette exposition en réalisant une fresque de son interprétation du monde du 11 septembre. L’exposition est ouverte du 11 juin au 31 décembre 2021.

Le monde du 11 Septembre

Les visiteurs du Mémorial de Caen pourront découvrir à l’entrée du parcours d’exposition une toile grand format (8m x 3m). L’original de la fresque (48cm x 18cm) de Bilal sera exposé dans le parcours d’exposition. La réaction à cette attaque inédite d’Al-Qaïda et la réponse américaine qui suivra, enclencha de nouvelles guerres en Afghanistan puis en Irak, puis une propagation et une démultiplication du djihad.

3 questions à Enki Bilal

Enki Bilal, à l’occasion de l’exposition « Le monde du 11 Septembre » vous exposez une fresque au Mémorial de Caen, que représente pour vous cette date du 11 septembre 2001 ?

Le 11 septembre 2001 restera pour moi la terrible date de ma prémonition artistique. Trois ans avant sortait mon album Le Sommeil du Monstre. Il y était beaucoup question d’obscurantisme religieux et de forces s’attaquant aux symboles de la « décadence occidentale » tels que la tour Eiffel à Paris ou justement les gratte-ciel de New York…

Pourquoi ce projet de fresque au Mémorial de Caen ?

Cette fresque réalisée pour l’exposition Le Monde du 11-Septembre est le fruit d’une histoire d’amitié et de solidarité avec Rémy Ourdan et de ma rencontre avec Stéphane Grimaldi.

En 2015, vous disiez ne plus vouloir revenir sur ce sujet dans votre travail. Pensez-vous avoir, aujourd’hui, à nouveau quelque chose à dire sur ces 20 années qui ont suivi le 11-Septembre ?

Ce projet commun avec le Mémorial de Caen met, malheureusement, en évidence que ma prémonition du Sommeil du Monstre perdure toujours vingt ans après.

(Sources Mémorial de Caen)

L’exposition est divisée en 7 grands chapitres qui retracent les conséquences des attentats du 11 Septembre sur les deux dernières décennies. Les travaux des journalistes, photographes, reporters et historiens ont permis de créer cette exposition et d’expliquer comment le monde a soudainement basculé.

Mémorial de Caen
Esplanade Général Eisenhower
CS 55026 – 14050 Caen cedex 4
02.31.06.06.47

Enki Bilal
Enki Bilal. Casterman ©

Un commentaire

  1. Marc Dugain a bien résumé le problème à propos de la shoah :  » elle a décrédibilisé définitivement l’humanité » , les humains continueront à s’entretuer joyeusement jusqu’au bout ! Heureusement il y a l’art et les artistes pour nous permettre de garder la tête hors de l’eau ! Merci Enki B.
    Alexandre G.

Donnez votre avis !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*