Un 2e Jour au Musée, les Bidochon nature-peinture

On se souvient que les Bidochon étaient allés visiter deux musées, à Caen et à Lyon. Un jour au Musée que cela s’appelait ce périple artistique du célèbre couple. Et ils y ont pris goût aux artistes, les Bidochon. Ils en redemandent du tableau, de l’œuvre d’art, de la gouache, de l’aquarelle ou du pastel. De préférence du champêtre, histoire cette fois de pouvoir disserter en pique-niquant en face d’un paysage bucolique. Binet, Lacôte et Ramade mettent une seconde fois les Bidochon face à l’art et la confrontation n’est pas triste.

Un 2e Jour au Musée avec les BidochonOn ne lui a laissé que la baguette au Robert. La glacière ce sera pour une autre fois. Question pique-nique, l’art suffit à nourrir son homme surtout dans un musée. Alors un Gauguin, un impressionnant portait de Flandrin ou un exubérant Rubens, Raymonde et Robert ont leur avis? Décalés souvent les Bidochon. Dans le sublime et le bon enfant. un sandwich et une petite bière devant Valadon, ça vous a une gueule. Elle en fait une tête Raymonde devant le Véronèse. Ils sont bruts de coffrage les Bidochon, nature-peinture. C’est le cas de le dire.

Chaque tableau a droit aux commentaires des Bidochon, en vis à vis. Suivent deux page sur l’auteur, le peintre de l’œuvre, très bien écrites, claires et passionnantes. Au hasard Van Dongen, Van Loo, Monet (elle aime pas le brouillard Raymonde), Doré, une vingtaine au total comme dans le premier tome. Binet récidive avec ses complices. Ils tracent un parcours subtil, coloré, intelligent et envoûtant. Cette balade au pays de l’art est à la fois une initiation et une démonstration, la preuve de son accessibilité par tous, de ses vertus apaisantes et bienfaitrices. Sacré Robert, il faut aller au musée avec lui. Un joli bouquin pour Noël qui se termine par une présentation des musées de Caen et de Lyon.

Un 2e Jour au Musée avec les Bidochon, Fluide Glacial, 25 €

Un 2e Jour au Musée avec les Bidochon

Un commentaire

  1. Il me semble que le tableau de Corot (Un jour au musée avec les Bidochon p.13) ne correspond pas à la légende. Il s’agit du tableau qui a pour titre « Une matinée; la danse des nymphes » vers 1850 alors que « La danse des nymphes » est une réduction inversée avec des variantes de ce tableau. Cf site JOCONDE Portail des collections des musées de France.