Binet sur tous les fronts, Bidochon et musique au cœur

On l’adore Binet et en ce mois de septembre il est sur tous les fronts. Trois parutions lui donnent la vedette. Les Bidochon mènent le bal et vont au concert. La musique pour Binet c’est aussi Haut de gamme.

Il était une fois les Bidochon Série-Or Dans Fluide Glacial il s’offre un numéro Spécial Bidochon, du luxueux, du riche, de la classe avec les copains qui participent à l’hommage. Léandri, Gotlib, Frémion, Thiriet, Charb et oui, ils sont là, admiratifs mais capables d’humour. Beaucoup. 100 pages pour Robert et Raymonde, couple de l’année. Une déclinaison toute en finesse d’un phénomène social, BD et voire politique. On jette un coup d’œil à la der signée Solé. Allez, les Bidochon à l’Élysée. Non ? Pourquoi pas. Un monument ce numéro à garder et à relire quand on déprime.

Un jour au concert avec les Bidochon Ensuite ils vont au concert les Bidochon. De Gluck, Bach, Mozart à Rameau en passant par Bartok, ils s’en mettent plein les oreilles. Comme quand ils étaient allés au musée, Robert et Raymonde ils sont attentifs, un peu gouailleur et intarissables. Cette fois pendant le concert où il faut se taire. C’est mieux. Un texte replace l’œuvre écoutée dans son contexte. Et il y a un beau CD qui reprend la musique histoire de participer en direct à l’aventure des Bidochon. On y entendrait même du Binet, grand compositeur méconnu du XXe siècle.

Un jour au concert avec les Bidochon, Fluide Glacial, 30 €

Haut de Gamme On reste très musical avec Haut de Gamme, volume II, que signe Binet. La musique est un doux remède et dans cet album on déguste du pâté Bach. Une aide à la résistance d’un professeur de piano face à des élèves assez tâches. Un quintette de narcoleptiques adorent jouer quinze ans durant le même morceau. Quant à la Passacaille de Bach, elle déguste. Un humour toujours Binet, sur fond de fausses notes, mais de rire authentique.

Haut de Gamme, Volume II Ma non troppo, Dargaud, 10,60 €