Une autre histoire de l’Amérique, retour au Texas

Si le sort funeste de fort Alamo est archiconnu aussi bien en France qu’aux USA, l’histoire des Mexicains texans qui contribuèrent à l’indépendance du Texas puis à son rattachement aux États-Unis sont tout à fait ignorés. Avec Une autre histoire de l’Amérique, Jack Jackson remet les pendules à l’heure. Delcourt a rassemblé Los Tejanos et Une cause perdue dans un seul ouvrage.

Une autre histoire de l'AmériqueLes Tejanos sont des Texans d’origine mexicaine qui se sont battus aux côtés des indépendantistes. En racontant leur destin Jackson montre aussi que tout n’a pas été rose dans les rapports entretenus par les différents partis en présence. Le général Santa Anna sera le vainqueur d’Alamo dont le nom reste lié à celui de Bowie, Crockett ou Austin. Anonymes sont restés les volontaires Tejanos qui ont laissé leur vie à Alamo. On suit ensuite le parcours de l’indépendantiste Juan Seguin qui lui aussi prendra fait et cause pour les Tejanos des deux camps avant de se retirer de la vie politique bien après que le Texas soit libre de l’emprise mexicaine. Dans le second volet, Une cause perdue, Jackson tout en privilégiant la trame historique trace le portrait d’un hors-la-loi, John Wesley Hardin. En toile de fond un conflit familial entre les Taylor et les Sutton qui sera sanglant dans la plus pure tradition de violence de l’Ouest américain.

On est assez dérouté dans un premier temps par le ton et l’œuvre de Jackson. Si le trait est très précis, l’écriture historique sans fausse note, on a trop tendance à voir le western dans son travail en oubliant la part politique. Il faut se plonger avec attention dans les planches de Jackson. On y comprend et apprend beaucoup sur la naissance d’un état atypique par ses origines, sa richesse et les évènements qui s’y sont passés.

Une Autre histoire de l’Amérique, Los Tejanos suivi d’Une Cause perdue, Delcourt, 23,95 €