Jack Wolfgang T3, un loup quand c’est flou

Jack Wolfgang continue son parcours de chroniqueur culinaire tout en faisant des piges pour la CIA. Mais Jack est un loup et les animaux sont devenus au fil des siècles les égaux des humains. Ce sont Stephen Desberg et Henri Reculé qui se sont lancés dans cette série originale qui en est à son troisième épisode, un amour de panthère. Une petite balade de Noël à Cracovie pour le sémillant Jack et sa jolie copine Antoinette Lavaux. Mais attention il peut toujours y avoir un loup quand c’est flou.

Jack Wolfgang Il ne dort que d’un œil Jack même en compagnie à Cracovie de la belle Antoinette. Elle part en balade par la fenêtre et de nuit la panthère. Quand Jack la coince, elle vient de sortir flingue à la main d’une maison où on crie au meurtre. Jack décide de servir de leurre pour que sa copine s’échappe. Les flics le relâchent et il découvre qui est la victime, le bienfaiteur des animaux oubliés Wabik. Jack demande des renseignements à la CIA sur la victime alors qu’on le recherche pour l’envoyer au Caire enquêter sur un chien écrasé. Un peu perdu le Jack mais tout se recoupe.

Jack Wolfgang va avoir aussi à se mêler de cinéma et va découvrir que sa panthère favorite travaille comme tueuse à gages. Impossible pour ce brave Jack. Le Caire nid d’espions et aux cadavres multiples, des sportives animales, Jack se retrouve dans une sacrée panade. Voix off du critique culinaire agent très secret, méchant humain et trafics d’animaux que l’on veut faire redevenir sauvages, Jack va mettre de l’ordre. Reculé et Desberg continuent sur leur lancée. C’est bien ficelé, dessin clair et un héros sympathique qui fait dans le justicier décontracté et efficace.

Jack Wolfgang, Tome 3, Un amour de panthère, Le Lombard, 13,99 €

Un amour de panthère